Développement Territorial
Publié le 30 novembre 2020
Mis à jour le 24 octobre 2021

Métropole, ville moyenne, banlieue, bourg, village recouvrent des réalités très variées, qui appellent des services adaptés. Les nouveaux schémas familiaux, la plus grande mobilité des parcours et l’allongement de la durée de vie sont autant de mutations qui engendrent de nouvelles fragilités.  

Agir pour le bien vieillir

Aujourd’hui, plus de 4 millions de personnes de plus 60 ans vivent seules. A l’horizon 2050, les séniors représenteront plus du quart de la population française. Le groupe La Poste entend jouer un rôle majeur en tant qu’acteur du bien-vieillir.

Favoriser l'inclusion sociale

Les questions du maintien à domicile et de l’accès aux services, y compris aux soins, constituent un enjeu social de premier plan sur l’ensemble du territoire. Pour offrir un accompagnement sur mesure aux seniors, La Poste a lancé le service de proximité Veiller sur mes parents. Des visites régulières à domicile, une téléassistance 24h/24 et 7j/7, auxquelles s’ajoutent des offres complémentaires comme la tablette Ardoiz, la livraison à domicile des courses, des médicaments ou des repas…

 Une palette de services existe dédiée aux seniors qui propose de bien vivre chez soi.

  • bien-être et santé à domicile : le facteur effectue de une à six visites par semaine au domicile de la personne âgée, livre des médicaments et du matériel de protection contre la Covid-19. Un centre de veille et d’assistance est mobilisable 24 h/ 24 ;

  • services à domicile : de nombreux services sont proposés, comme la livraison d’espèces, le portage de repas, des prestations de ménage/jardinage/bricolage (avec l’entreprise Axeo) ;

  • financement de travaux et assurance santé ou accidents de la vie

  • vie connectée : pour communiquer avec ses proches, se divertir, s’informer, …

L’offre de Services de proximité aux seniors «Veiller sur mes parents» (12 800 contrats souscrits à fin 2020 depuis le lancement de l’offre) est emblématique de la diversification engagée par La Poste dès 2015.

Enfin, La transformation d’immeubles tertiaires en résidences services seniors non médicalisées s’inscrit dans le cadre du développement du groupe dans la Silver économie. Un accord signé par Poste Immo en octobre 2020 avec des partenaires de l’immobilier permettra de réaliser une première série de résidences services seniors en cœur de ville (Brest, Châteauroux, St-Étienne, Auch, Villefranche-de-Rouergue, Amiens). Les bâtiments transformés et livrés à horizon 2025 apporteront de nombreux avantages facilitant la vie des résidents.

Accompagner les jeunes

Le groupe La Poste n’oublie pas que les jeunes générations ont, elles aussi, des préoccupations bien spécifiques. Notamment en milieu rural, où l’accès à l’épreuve du Code de la route est parfois très compliqué : délai de traitement des dossiers d’inscription, éloignement géographique, prix dissuasif ont fait émerger un réel besoin. Alors La Poste agit. Elle propose aux candidats de s’inscrire sur son site Internet dédié pour passer l’épreuve théorique du permis de conduire dans l’un des 650 sites postaux équipés. Le tout en moins de 48h et à prix réduit. Résultat : ils sont près de 3 millions à avoir saisi cette nouvelle opportunité depuis 2018. La Poste accompagne aussi les jeunes dans la transition numérique de la société par la formation et la certification. Elle propose une solution qui permet de passer la certification du «CléA Numérique».

La Banque Postale propose également un ensemble de service à destination des jeunes :

  • le prêt personnel Étudiant, Apprenti et le prêt Permis à un euro par jour;

  • des ateliers d’éducation budgétaire, depuis 2012, en partenariat, le plus souvent, avec le réseau des Missions locales. Ces ateliers sont assurés par des collaborateurs bénévoles du groupe La Poste, avec l’association Crésus. Ils portent sur la bonne gestion d’un budget, l’utilisation d’un compte bancaire ou le bon usage du crédit et de l’épargne.

La Poste s’engage en menant une politique sociale inclusive volontariste favorisant l’égalité des chances et facilitant l’intégration professionnelle des jeunes et des personnes éloignées de l’emploi quelle que soit leur origine. En 2019, le groupe a souhaité s’impliquer dans un nouveau cadre de mobilisation partenariale, l’initiative PAQTE (Pacte avec les quartiers pour toutes les entreprises), en faveur des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). Le PAQTE est une initiative du ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

une politique sociale inclusive volontariste favorisant l’égalité des chances et facilitant l’intégration professionnelle des jeunes et des personnes éloignées de l’emploi quelle que soit leur origine.

En tant qu’employeur responsable, La Poste poursuit son engagement en faveur de la formation et de l’emploi des jeunes :

  • au titre de l’égalité des chances, La Poste accueille chaque année de nombreux stagiaires avec une attention particulière portée aux jeunes issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville ainsi qu’aux jeunes en situation de handicap. La Poste a accueilli 2756 stagiaires en 2020, dont 12% des stagiaires issus des quartiers prioritaires ;

  • 1er acteur de l’alternance, La Poste forme environ 4000 jeunes par an (4541 jeunes en 2020), soit en contrat d’apprentissage, soit en contrat de professionnalisation, sur tous les niveaux de certification. 13% de ces contrats ont été signés avec des jeunes issus des quartiers prioritaires de la ville ;

  • Sur le volet insertion par l’emploi, Le groupe La Poste s’est engagé à recruter 1000 jeunes de moins de 30 ans par an, selon l’accord d’insertion des jeunes et l’emploi des seniors signé en 2019 et reconduit en 2020 ;

  • La Poste agit pour l’emploi et le développement professionnel des personnes en situation de handicap et s’est engagée à recruter 650 personnes en situation de handicap sur la période 2019-2022.

À travers son engagement sociétal, le groupe La Poste soutient de nombreuses associations, par le mécénat financier et/ou par le mécénat de compétences : en milieu scolaire (Énergie Jeunes, Entreprendre pour apprendre, Enactus, Institut Télémaque) ; lors de l’orientation (100000 entrepreneurs, FACE, JobIRL) ; lors du rattrapage scolaire (le réseau des écoles de la deuxième chance (E2C) ; l’ADIE, le réseau des missions locales).

La Poste accompagne ainsi les jeunes pour les sensibiliser, les former et les préparer à s’intégrer dans la vie active. La Banque Postale, rejointe par l’ensemble du groupe, est engagée dans un mécénat social en faveur de l’éducation et de l’égalité des chances, avec L’Envol. Elle a conçu en 2012, «L’Envol, le campus de La Banque Postale». Ce dispositif est soutenu par l’Éducation nationale depuis son lancement. Il a pour mission de favoriser le parcours scolaire d’élèves talentueux, issus de milieux modestes, partout en France. Ce programme est innovant par la durée de l’accompagnement, de six à huit ans, qui permet la jonction essentielle entre le lycée et les études supérieures.

Rendre les services bancaires et d’assurance accessibles à tous

La Banque Postale doit accueillir avec considération toute personne, quelle que soit sa condition, et lui proposer des solutions appropriées en matière de bancarisation.

La Banque Postale est la seule banque à s’être vu reconnaître la mission d’accessibilité bancaire par la loi de modernisation de l’économie de 2008. Cet engagement a été confirmé par le contrat de service public pour 2018-2022. Ainsi, La Banque Postale doit accueillir avec considération toute personne, quelle que soit sa condition, et lui proposer des solutions appropriées en matière de bancarisation.

Elle doit également prévenir le surendettement et promouvoir le microcrédit. La Banque Postale œuvre à informer et sensibiliser les personnes en situation de fragilité financière. En ce sens, elle veille à leur proposer les produits et les services les plus adaptés. En plus des 1,5 million de bénéficiaires de la mission de service public d’accessibilité bancaire, La Banque Postale accueille 1,4 million de clients en situation de fragilité financière. La Banque Postale développe et met en œuvre des actions spécifiques, notamment :

  • le dispositif de détection précoce de la fragilité à partir d’un score prédictif permettant depuis le 1er janvier 2020, de cibler les clients ayant une forte probabilité de basculer en situation de fragilité avérée ;

  • le dispositif L’Appui de La Banque Postale : depuis novembre 2013 une plate-forme d’accompagnement bancaire et budgétaire est accessible à l’initiative du client via un numéro unique non surtaxé. En 7 ans, ce sont plus de 200000 clients qui ont été conseillés par l’Appui. Parmi eux, 72000 clients ont bénéficié d’un accompagnement budgétaire complet depuis 2015 ;

  • les ateliers budgétaires pour les jeunes en difficulté ;

  • La Banque Postale est convaincue que seule une coopération active et structurée permettra de répondre aux enjeux de l’exclusion bancaire et financière. Pour cela, elle a créé en octobre 2012 un club de réflexion et d’action, baptisé «L’Initiative contre l’exclusion bancaire» ;

  • La Banque Postale soutient également l’action tank entreprise et pauvreté, association loi 1901 à but non lucratif. Elle a pour objectif de favoriser le développement de projets d’entreprises expérimentaux ayant un impact sur la réduction de la pauvreté et de l’exclusion en France.