Publié le 6 octobre 2022
Mis à jour le 10 octobre 2022

L’ambition climat du groupe La Poste vise à contribuer à la neutralité carbone. Cela se traduit par une politique volontariste pour réduire l’empreinte carbone de ses activités et compenser ses émissions résiduelles en investissant dans des projets de réduction et de séquestration carbone(1), en France et à l’étranger.

éoliennes

1er

opérateur postal

100 % neutre en carbone depuis 2019

22%

de réduction d’émissions de gaz à effet de serre

sur le périmètre La Poste SA entre 2013 et 2020

Des objectifs conformes à l’accord de Paris

En octobre 2021, le groupe La Poste a signé la Business Ambition for 1.5 °C du Science-Based Targets qui vise le «  Net Zéro Emissions» de gaz à effet de serre au plus tard en 2050.

Pour y parvenir, une ambitieuse trajectoire de réduction et de séquestration carbone a donc été définie. Cela passe par une optimisation de l’usage et une amélioration de l’efficacité énergétique de ses activités.

En matière de compensation carbone, il s’agit d’augmenter la part des projets de séquestration.

Adapter les modes de transport vert

La réduction des émissions liées au transport est un enjeu majeur pour le groupe. Cela implique des choix technologiques et des changements comportementaux. Les branches Services-Courrier-Colis et GeoPost/DPDgroup en sont les principaux acteurs. Les véhicules alimentés au GNV (gaz naturel pour véhicules) et au BioGNV (gaz obtenu de la méthanisation de déchets organiques divers), les vélos cargos et les stabby remplacent progressivement les véhicules thermiques dont l’âge et la norme Euro sont optimisés.

Pour atteindre le  Net Zéro Emissions, un plan d’accélération groupe « logistique urbaine » a été lancé avec notamment 21 véhicules GNV en propre, 20 véhicules 16 tonnes électriques et 200 unités vélos cargo déployés en 2021.

Le groupe La Poste vise également le déploiement à horizon 2025 d’une logistique urbaine responsable, assurant une livraison 100% propre (zéro et faible émission) dans 350 villes en Europe.

Une des premières flottes électriques d’Europe 

Avec 37846 véhicules électriques, La Poste opère l’une des premières flottes de véhicules électriques d’Europe. Par l’importance de son parc, elle a participé au déploiement d’un écosystème français du véhicule électrique. Elle demeure toujours force de proposition pour son développement dans la lutte contre le changement climatique.

Optimiser l’organisation industrielle et logistique

La branche Services-Courrier-Colis rationalise ses liaisons nationales et régionales par un recours croissant au vrac rangé (permettant de charger 25% de colis en plus à chaque transport), l’utilisation de caisses mobiles dans les camions et l’optimisation des motorisations (désormais à 83% Euro VI). Chez GeoPost/DPD, l’optimisation du chargement des remorques et du réseau routier ont permis d’améliorer l’efficacité CO2 par colis des liaisons longue distance de 7 % entre 2013 et 2020. Un chiffre qui devrait atteindre 30 % d’ici à 2025.

La branche Services-Courrier-Colis rationalise ses liaisons nationales et régionales par un recours croissant au vrac rangé (permettant de charger 25% de colis en plus à chaque transport), l’utilisation de caisses mobiles dans les camions et l’optimisation des motorisations (désormais à 83% Euro VI).

Son action sur la transition écologique du secteur est effective, à travers la sélection de ses fournisseurs et sous-traitants de transports sur des critères RSE.

Déployer une politique « Immobilier Durable »

9 745

bâtiments

et 6,1 millions de m²

Son implantation au cœur des territoires et sa diversité, le parc immobilier de La Poste est unique. Sa consommation énergétique représente la moitié de l’empreinte énergétique du groupe.

Depuis 2010, La Poste Immobilier a été pionnière en matière de sobriété énergétique. Elle a par exemple déployé une politique de certification des bâtiments logistique et mis en place un système de management de l’Energie certifié ISO 50 001.

Depuis 2016, l’ensemble du parc est approvisionné à 100% en électricité d’origine renouvelable.

Pour 2030, grâce à la poursuite de son action, La Poste Immobilier table sur une réduction des consommations d’énergie du parc immobilier de 20 % par rapport à 2017 et une baisse des émissions CO2 de 35 %.

Être un leader de la finance à impact

La Banque Postale et ses filiales se sont engagées dans de nombreuses initiatives sectorielles en faveur d’une finance plus durable(2).

La Banque Postale entend par ailleurs s’affirmer comme le n° 1 européen de la finance à impact positif. Neutre en carbone sur le plan opérationnel depuis 2018, elle s’engage à atteindre « Zéro émission nette » en 2040 sur l’ensemble de ses activités bancaires. Premier gérant généraliste à 100 % ISR (Investissement socialement responsable), elle est également la première institution financière à s’inscrire dans la trajectoire des 1,5° C.

Partager son expertise avec les clients

Le groupe La Poste entend faire profiter les individus et les entreprises de son expertise pour leur permettre d’accélérer leur propre transition dans le domaine de la mobilité. Plusieurs services postaux leurs sont ainsi proposés :

  • gestion de flotte et solutions d’autopartage avec Véhiposte;

  • co-working avec Startway ;

  • location longue durée de véhicules utilitaires électriques pour les professionnels avec Movivolt ;

  • logistique du premier et du dernier kilomètre avec Log’issimo ;

  • location longue durée de vélos à assistance électrique avec Bemobi et Veligo d’IDF Mobilité

  • logistique urbaine avec Urby.

(1)Les projets de séquestration visent à créer des puits de carbone afin de capter les gaz à effet de serre dans l’atmosphère par des solutions naturelles (reforestation, agroforesterie, mangroves, etc.).

(2)Net Zero Banking Alliance, Net Zero Asset Managers Initiative, Finance for Biodiversity Pledge, CDP signatory, PRB Commitment to Financial Health and Inclusion