Publié le 22 novembre 2022
Mis à jour le 5 décembre 2022

Dans un environnement urbain pas toujours pensé pour la mobilité des marchandises, La Poste mise sur un dialogue approfondi avec les territoires. Celui-ci lui permet d’adapter ses solutions aux spécificités locales (densité de population, localisation des entreprises et commerces) mais aussi de lever les obstacles au déploiement d’une logistique urbaine vertueuse en activant des leviers publics indispensables.

vue aerienne d'une ville et dessin de flux

Difficultés d’accès aux infrastructures de recharge ou d’avitaillement, indisponibilité de ressources foncières adaptées, hétérogénéité des règlementations locales pour la circulation et le stationnement, difficulté d’accès aux aires de livraison… la mise en place des solutions de logistiques vertueuses rencontre encore des obstacles sur le terrain.

Les collectivités locales, ces partenaires incontournables pour une logistique durable

Pour aplanir ces obstacles, La Poste propose d’agir avec les collectivités locales, en particularité les intercommunalités.

Celles-ci disposent de leviers puissants (réglementation, planification urbaine, commande publique, aménagement et urbanisme…) dans la mise en œuvre d’une logistique urbaine vertueuse.

Soucieuses de préserver l’attractivité du territoire et le cadre de vie des habitants dans un contexte de fortes évolutions du cadre législatif (généralisation des ZFE (zones à faibles émissions) et lutte contre l’artificialisation des sols), elles sont aujourd’hui pour La Poste et l’ensemble des professionnels du secteur des partenaires nécessaires et précieux.

panneau zone a faibles émissions

Des conventions avec les métropoles pour des villes bas-carbone

A toutes les métropoles, le groupe La Poste propose de construire une feuille de route commune. L’objectif est de faire émerger une logistique durable « choisie » et « assumée » pleinement intégrée dans le projet de la ville avec ses objectifs de développement et d’attractivité.

Certaines d’entre elles comme Toulouse, Bordeaux, Lyon, Montpellier, Clermont-Ferrand, Brest, la Métropole du Grand Paris et la ville de Lille sont déjà engagées dans une démarche de conventionnement avec le groupe La Poste. Des plans d’action concertés sont définis et leur mise en œuvre est pilotée par un comité associant représentants de la métropole et du groupe La Poste.

  • 8

    Métropoles engagées dans la démarche

    Toulouse, Bordeaux, Lyon, Montpellier, Clermont-Ferrand, Brest, Métropole du Grand Paris, ville de Lille

  • 6

    métropoles étudient la démarche

    Grenoble, Aix-Marseille, Tours, Nice, Le Havre, Orléans

  • 3

    métropoles finalisent leur démarche de conventionnement

    Strasbourg, Metz, Rouen

Mobiliser tous les leviers

L’expertise de La Poste Immobilier

Pour proposer cet accompagnement, La Poste s’appuie notamment sur les expertises de sa foncière, La Poste Immobilier pour des projets immobiliers durables.

Celle-ci développe une approche globale (fonctionnelle, urbaine, architecturale et environnementale) de la logistique urbaine à travers des projets de rénovation ou de construction de nouvelles infrastructures.

Ces projets intègrent les dernières normes environnementales : ils sont tous bas-carbone, réversibles et intègrent les énergies renouvelables tout en répondant aux contraintes environnementales des villes (ZFE-m (zones à faibles émissions mobilité), zéro artificialisation nette (ZAN) à 2050).

Des investissements pour renforcer le parc immobilier de logistique urbaine

Via sa foncière, La Poste continue de développer un maillage d’infrastructures immobilières de logistique urbaine pour l’ensemble de ses opérateurs en prenant deux mesures phare :

• un investissement de 200M€ d’ici 2026 pour compléter le parc immobilier logistique existant.

Le groupe investit 200 millions d’euros pour poursuivre le développement de ses implantations logistiques par le biais de réhabilitations et de rénovations sur son patrimoine immobilier, ou de nouvelles acquisitionsCes investissements se répartissent dans toute la France et concernent tous les formats de sites logistiques.

• un fonds d’investissement de 500 millions d’€ dédié aux projets immobiliers de logistique urbaine.

 Cet engagement de La Poste Immobilier a été renforcé par la création d’un fonds d’investissement commun avec la Banque des Territoires .  

Le fonds sera détenu à  40% par La Poste et à 40% par La Banque des Territoires. Les 20% restants seront détenus par un 3e investisseur en cours de sélection. Ce fonds est doté de 500 millions d’euros destinés à financer des équipements immobiliers logistiques qui favorisent la livraison en mode doux dans les ZFE-m.

Il s’agit du premier fonds d’investissement en faveur de la logistique urbaine créé par une foncière dont les implantations seront principalement situées dans les 22 grandes métropoles de France.