Publié le 22 juin 2022

Deuxième édition des dialogues de l’économie citoyenne de La Banque Postale

Banque et assurance
National

Les 23 et 24 juin, La Banque Postale organise la deuxième édition des Dialogues de l’économie citoyenne. Cet événement annuel d’envergure internationale invite les grands acteurs économiques et financiers à réfléchir aux enjeux liés aux transitions environnementales, sociales, numériques et territoriales à l’échelle mondiale.

A l’occasion de la nouvelle édition des Dialogues de l’Économie Citoyenne, La Banque Postale a souhaité éclairer le thème de la transition juste dans le nouveau contexte domestique et international marqué par les tensions inflationnistes et le conflit en Ukraine.

Les Dialogues de l'économie citoyenne s'inscrivent dans le sillage de la raison d'être de La Banque Postale : œuvrer pour la transition juste, agir comme locomotive de la finance à impact et initier une réflexion collective.

Philippe Heim, président de la Banque Postale

Philippe Heim

Président de la Banque Postale

Une session inaugurale, le 23 juin au soir, sera dédiée aux questions internationales en abordant les effets de la nouvelle donne géopolitique sur la croissance, l’impact des trajectoires de décarbonation sur la croissance. Le thème de la confiance dans les institutions et les entreprises sera également au cœur des échanges.

Pour cette session, La Banque Postale a notamment réuni :

La matinée du 24 juin sera consacrée à la transformation des modèles économiques et aux actions des entreprises sur les questions de décarbonation, de lutte contre les inégalités ou la mise en place de nouveaux modèles de gouvernance. Philippe Wahl, président-directeur général du groupe La Poste conclura cette matinée.

Pour cette session, La Banque Postale a notamment réuni :

Cette nouvelle édition sera également l’occasion de lancer, en partenariat avec le Project Syndicate, le Prix "Global Sustainability" qui récompensera, chaque année, le livre apportant les meilleures clefs de compréhension des enjeux globaux de la soutenabilité.

La Banque Postale, 1ère banque mondiale en matière de RSE, un leadership international reconnu

Avec un score de 75/100 attribué en juin 2021 par l’agence de notation extra-financière Moody’s ESG Solutions (ex Vigeo Eiris), La Banque Postale conserve sa place de première banque mondiale en matière de RSE. Elle se classe à la deuxième place mondiale sur les plus de 5 000 entreprises notées, tous secteurs économiques confondus. La Banque Postale est également première banque mondiale du secteur "Banques publiques et régionales" selon ISS-ESG et quatrième dans le classement Sustainalytics du secteur "banques diversifiées". 

En 2021, La Banque Postale est devenue la seule banque française et l’une des trois banques européennes à obtenir la notation A par le CDP, l’organisation internationale de référence en matière d’évaluation des stratégies climat des entreprises. La Banque Postale a également signé la lettre d'engagement de la Net Zero Banking Alliance, portée par l'United Nations Environment Program Finance Initiative, dont l'ambition est d'atteindre zéro émission nette au plus tard en 2050.

Cette initiative Internationale, qui regroupe 102 banques de 40 pays, illustre l'engagement du secteur bancaire en faveur de la décarbonation. La Banque Postale représente les banques européennes au sein de son comité directeur, à New York. La Banque Postale s’est également distinguée en devenant en 2021 la première banque européenne et l’une des premières institutions financières au monde à disposer de trajectoires de décarbonation validées par la SBTi (Science Based Targets initiative), en s’engageant à une sortie des énergies fossiles, gaz et pétrole, conventionnelles et non conventionnelles, à horizon 2030. 

La Banque Postale, l’une des premières banques françaises devenue entreprise à mission

Après s’être dotée d’une raison d’être en juin 2021, La Banque Postale a franchi une nouvelle étape de sa transformation en adoptant la qualité d’Entreprise à mission. Cette décision réaffirme sa volonté d’œuvrer pour "une transition juste " en intégrant au cœur de sa gouvernance 3 objectifs en matière d’impact environnemental et social, tels que la transformation de son modèle de bancassurance, le développement et la promotion des offres répondant aux enjeux environnementaux, sociaux et territoriaux, la progression des standards et pratiques réglementaires dans le secteur de la banque et de l’assurance. Ces objectifs sont déclinés en quelques engagements et assortis d’indicateurs clés pour mesurer nos avancées.

Cette démarche s’inscrit dans la continuité de celle initiée par Le Groupe La Poste, devenu entreprise à mission en juin 2021.