Publié le 22 novembre 2022
Mis à jour le 5 décembre 2022

Depuis 2013, La Poste agit sur son impact par la décarbonation de ses véhicules. Elle favorise aussi l’intégration des sites logistiques dans la ville pour massifier, optimiser et mutualiser les flux. Des solutions pour une logistique urbaine mieux intégrée dans la ville.

un facteur sur un vélo cargo qui traverse une rue pietonne

La Poste est l’une des premières entreprises au monde à avoir défini des objectifs en matière de pollution atmosphérique sur son parc de véhicules détenu en propre. Ses engagements de réduction d’émissions d’oxyde d’azote (Nox, - 30 %) et de particules (- 50 %), entre 2015 et 2020 ont été atteints. Pour 2025, La Poste s’en fixe de plus ambitieux avec - 60% pour les deux types d’émissions par rapport à 2015.

1er

opérateur postal

100 % neutre en carbone depuis 2019

22 %

de réduction d'émission de gaz à effet de serre

sur le périmètre La Poste SA entre 2013 et 2020

Le groupe La Poste souhaite assurer une livraison 100 % propre (zéro et faibles émissions) dans 350 villes en Europe dont les 22 métropoles françaises, à horizon 2025. A ce même horizon, un Colissimo¹ sur 2 sera livré en mode décarboné en France. D’ici 2030, ce sont 50 % des kilomètres parcourus qui le seront en énergies bas-carbone.

Accélérer le déploiement des véhicules électriques La Poste en ville

Si, depuis 2013, La Poste a réduit de 32 % ses émissions de GES liées à son activité de transport de courrier et de colis en France, c’est en partie grâce au déploiement d’une flotte de 37 000 véhicules électriques.

 

37 000

véhicules éléctriques

dont 18 000 vélos et 8 000 utilitaires

La Poste va investir 200 millions d’euros pour l’acquisition de 8 000 véhicules légers (VL) électriques d’ici 2025.

Elle possède déjà plus de 500 vélos-cargos et remorques électriques, et se dotera de 1 000 véhicules de cyclologistique d’ici 2025.

70 % des livraisons sont effectuées en vélos cargos et 30 % en véhicules à faibles émissions

Développer la flotte de poids-lourds bas carbone pour les moyennes et longues distances

Pour les 5 000 camions La Poste qu’elle affrète chaque jour d’un bout à l’autre du territoire, le transport routier représente 42 % de ses GES (gaz à effet de serre). 

Le groupe va investir 400 millions d’euros pour convertir sa flotte de poids lourds aux énergies bas-carbone. Il compte aussi accompagner ses 600 transporteurs partenaires dans leur transition.

En relais du biogaz et des bio-carburants déployés actuellement, le recours aux motorisations électriques sur batteries et base hydrogène sera privilégié. Il deviendra majoritaire dans le mix énergétique dès 2040.

un facteur devant un camion La Poste

Massifier et optimiser les livraisons en ville

Pour mutualiser les flux, La Poste déploie des plateformes de massification en entrée de ville appelées hôtels de logistique urbaine (HLU), relayés par des sites logistiques appelés centres de mutualisation (CDM) de 2 000 à 4 000 m² en ville. Ces CDM accueillent les camions de gros tonnage. Leurs chargements peuvent être redispatchés vers les espaces de logistique urbaine (ELU) pour une livraison finale en mode doux (vélo-cargo). Ils peuvent aussi être mutualisés pour les clients les plus importants. En centralisant ainsi les livraisons de différents fournisseurs, La Poste substitue une livraison unique optimisée par un camion propre à de multiples livraisons en camions sous-chargés et souvent plus polluants.

:

HLU de Strasbourg

Pôle logistique de Toulouse

ELU du Louvres

Un opérateur du dernier kilomètre tel qu’Urby (voir encadré) permet d’optimiser encore chaque trajet. En se chargeant de l’évacuation des déchets² , de la collecte et du recyclage des flux, il s’assure que chaque véhicule de livraison entrant en ville en ressorte chargé.

4 espaces de logistique urbaine et 3 agences de livraison vont permettre de livrer plus de 50 000 colissimo, quotidiennement, sur l’hypercentre parisien.

Des services du premier et dernier kilomètre

Avec ses véhicules à faibles émissions, Urby, filiale du groupe La Poste et de la Banque des Territoires, propose des services de livraison urbaine et d’enlèvement de marchandises, de stockage et de collecte d’emballages professionnels.

Découvrir Urby
un facteur charge son vélo cargo de colis dans la rue

(1)Colissimo, est le leader de la livraison aux particuliers en France, pour les colis de moins de 30 kg. En 2021, Colissimo a livré 505 millions de colis. Entre 2013 et 2021, Colissimo a réduit ses émissions carbone de -32 %.

(2)Hors déchets ménagers