Publié le 1 mars 2022

Prévention de la perte d'autonomie : Identifier des axes communs de réflexion

Nouveaux services
Centre-Val de Loire

Le 27 janvier dernier, Le groupe La Poste en Centre-Val de Loire a donné la parole aux acteurs départementaux de la prévention de la perte d’autonomie pour mieux comprendre leurs besoins et identifier des axes communs de réflexion. 

Lors de cette rencontre, chaque intervenant, représentant tous les départements de la région Centre-Val de Loire, a évoqué les défis auxquels les territoires sont confrontés. Le vieillissement de la population et l’augmentation du nombre de seniors s’accompagnent d’une volonté très majoritaire des personnes concernées de vouloir rester à leur domicile dans de bonnes conditions.

Face à ces défis, les problématiques sont nombreuses : comment identifier les personnes et leur degré de perte d’autonomie pour offrir une réponse adaptée à leur besoin ? Comment répondre à leur isolement, plus particulièrement en milieu rural ? Comment repenser l’accessibilité et la mobilité dans l’habitat mais aussi dans les aménagements urbains ? Comment faire face à la désertification médicale avec le manque de médecins et de personnel dans le domaine du médico-social ?

Le constat est clair : il faut pouvoir repérer les situations délicates, établir un diagnostic sur l’état de santé, identifier les services à apporter mais aussi proposer un accompagnement humain et personnalisé à la personne en perte d’autonomie.

Une réflexion à l'échelle territoriale

La fracture numérique est également très prégnante parmi cette population. Rompre l’isolement et aider les personnes fragiles à réaliser leurs démarches administratives est donc majeur. Pour y parvenir, le développement des compétences et la mise en œuvre de solutions complémentaires entre les différents intervenants doit permettre d’apporter une réponse globale et efficace aux personnes en perte d’autonomie. L’expression de ces besoins enrichira la réflexion à l’échelle territoriale sur les contributions possibles de La Poste pour aider les acteurs locaux à remplir leurs missions.    

Selon les gériatres, 50% de la dépendance est évitable en identifiant en amont les fragilités et en proposant des solutions et des services de vie quotidienne.

Une logique de complémentarité

La Poste est engagée depuis plusieurs années sur la thématique de la prévention de la perte d’autonomie.

La livraison de repas assurée par La Poste auprès de bénéficiaires seniors est un moment de contact social et permet de repérer les premiers signes de dénutrition. La livraison de médicaments effectuée par les facteurs est une autre solution que nous proposons et qui favorise l'accès aux soins. La Poste entend jouer un rôle en tant qu’acteur du bien-vieillir et se positionne en complémentarité avec les acteurs territoriaux existants.

Delphine Mallet

Présidente de La Poste Silver et La Poste Santé

Que ce soit dans le domaine de la livraison de repas, de médicaments, la lutte contre la fracture numérique, le repérage ou la détection de situations, La Poste intervient en complémentarité des autres intervenants dans l’objectif commun de favoriser le bien vieillir au domicile des seniors. La Poste se veut être un acteur utile aux territoires, qui permette d’aller vers les populations fragiles, grâce à sa force de frappe et à sa proximité auprès des français.  L’allongement de la durée de vie entraîne une augmentation du nombre de personnes âgées : le "bien-vieillir" à domicile représente un enjeu économique et social et constitue, pour partie, le socle du développement de la silver économie, nouveau domaine d’activité de La Poste.