Publié le 23 décembre 2021

Pédale douce sur le CO₂, même pendant les fêtes

Courrier et colis
Pays de la Loire

4,8 millions : c’est le nombre de colis qui seront distribués par les Postiers des Pays de la Loire, entre novembre et décembre. Le trafic colis étant en constante augmentation, La Poste veille à réduire ses émissions et son impact environnemental, et ce même pendant les fêtes de fin d’année.

Forte de son statut d’entreprise à mission, La Poste poursuit ses actions en matière de réduction de l’empreinte carbone de chaque colis. Le Groupe travaille sur leur acheminement. Il déploie des liaisons en caisses mobiles, couplées au rangement des colis sans chariots permettant ainsi d’emporter 30% de colis en plus sur une même liaison. Ce mode de transport devrait permettre d’éviter 70 000 tonnes de CO₂/an dès 2025. De plus, en réussissant 95% des livraisons dès le premier passage du livreur, Colissimo évite les kilomètres inutiles.

L’ambition de La Poste : tendre vers une livraison 100% décarbonnée d’ici à 2025.

Dans cette logique de transition verte, 57 nouveaux véhicules électriques ont été mis en service à Nantes et Angers. Ils viennent remplacer 64 véhicules thermiques actuellement en circulation dans les deux villes : de quoi assurer une distribution verte des colis de Noël.

Limiter l’empreinte carbone liée à la distribution de colis

Tout droit venu de la côte, le vélo cargo, qui arpentait les rues bauloises cet été, sillonne à présent le centre-ville de Nantes pour livrer les colis au pied des sapins. Ce véhicule zéro émission vient compléter la flotte de véhicules électriques en service dans la ville.

En matière de logistique, le Groupe se positionne comme le N°1 de la livraison écologique en France et en Europe. Le groupe veut conforter sa place de leader de la logistique urbaine durable, qui permet de désengorger les villes et de les rendre plus respirables. Ainsi, le transport et la livraison des marchandises, de 3g à 30 tonnes, se fera de plus en plus de manière décarbonée.