Publié le 22 février 2022

"Partenaires pour la ville" accompagne les clients de La Poste

Banque et assurance
Ile-de-France

Hanan Miloudi est directrice depuis 6 ans de l’association "Partenaires pour la ville", une structure de médiation qui accompagne les bureaux de poste en Seine Saint-Denis et dans le Val de Marne sur la gestion de flux clients.

Plus de la moitié des foyers bénéficiaires de prestations sociales sont à la Banque Postale. Pour une majorité d'entre eux, il est impératif de se déplacer en bureau de poste pour retirer leurs allocations en espèces. Chaque début de mois, La Poste accueille ainsi plus de 1,5 million de bénéficiaires de prestations sociales, venant retirer leurs allocations en espèces dans les bureaux de poste. Afin de pouvoir assurer sa mission d'accessibilité bancaire, La Poste dispose de dispositifs adaptés dans ses bureaux ouverts au public et se fait accompagner, en Ile-de-France, par l'association "Partenaires pour la ville".

Nous avons rencontré Hanan Miloudi, directrice de l’association.

Hanan MiloudiDirectrice de l'association "Partenaires pour la ville"
1

Pouvez-vous nous présenter votre association ?

1

Hanan Miloudi : Notre structure de médiation sociale a été créée en 1997 à l’initiative de la SNCF et de la RATP, par les deux universités de Seine Saint-Denis, Paris 8 et Paris 13 ainsi que la ville de Saint-Denis. A l’époque, les problématiques liées à l’espace public et les conflits d’usage commençaient à émerger ainsi que de nouveaux besoins tels que la création de lien entre les services, les instituions et les habitants. Aujourd’hui, nous nous occupons de toutes les problématiques qui vont toucher l’espace public et de lien avec les institutions.

2

De quelle manière accompagnez-vous nos concitoyens ?

2

Hanan Miloudi : Pour La Poste et la CAF, nous sommes par exemple sur des missions de gestion de flux. Il s’agit de temporiser les publics pour éviter que des tensions ne naissent, tout en accompagnant les publics les plus fragiles qui peuvent avoir des difficultés de mobilités, de maitrise de la langue et de compréhension globale afin de faciliter leurs démarches auprès de services comme La Poste, la CAF, Pôle emploi ou la Sécurité sociale.

3

Comment s’est mis en place votre partenariat avec La Poste ?

3

Hanan Miloudi : Nous travaillons avec La Poste de la Seine Saint-Denis depuis 2011. Nous avons développé avec le Groupe différents types de services puisque nous avons lancé une conciergerie solidaire. Une partie de l’activité de notre conciergerie est de proposer aux habitants et aux entreprises un service de proximité, ménage, garde d’enfants, gestion des appartements Airbnb. En même temps, l’autre partie de l’activité de la conciergerie qui se situe au cœur de la ville de Saint-Denis est consacrée au relais postal.

4

Quelles sont les actions menées en bureaux?

4

Hanan Miloudi : La Poste cible un certain nombre de bureaux sur lesquels nous proposons des interventions. Aujourd’hui nous agissons sur environ 40 bureaux de poste en Seine-Saint-Denis et sur 6 bureaux dans la Val-de-Marne. Notre commande concerne plus précisément la semaine des prestations sociales, c’est-à-dire la première quinzaine du mois pendant laquelle les bénéficiaires de minima sociaux vont toucher le RSA, les APL etc. Pour éviter qu’il y ait des tensions dans les files d’attente durant cette période, le médiateur intervient avec une logique de remontée de file d’attente afin de pré-qualifier les demandes. Nous pouvons par exemple expliquer à un client qu'il est inutile de faire la queue pour l’affranchissement de son courrier. Nous l’emmenons à la borne et lui expliquons son fonctionnement, afin qu’il puisse affranchir son courrier en toute autonomie.

5

Envisagez-vous de mener d’autres missions pour La Poste, en dehors de la gestion de flux ?

5

Hanan Miloudi : Depuis un petit moment nous développons nos missions dans les bureaux France services. Il y a aussi un certain nombre d'actions qui peuvent être élaborées dans le cadre de nos conciergeries solidaires, notamment en direction des salariés des bureaux de poste sur des questions de services de proximité. Nous réfléchissons aussi à la création d’entités de conciergeries qui soient aussi des zones de stockage avec des casiers et des remises de colis. Nous avons aussi travaillé avec les directions de La Poste sur les enjeux de précarité énergétique et sur un dispositif de l’eau.