Publié le 30 octobre 2022

Logistique urbaine : opérer une livraison 100% faibles émissions sur la métropole toulousaine

Vendredi 21 octobre, Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole, et Philippe Wahl, président-directeur général du groupe La Poste, ont signé officiellement la convention qui lie la collectivité et le groupe La Poste en faveur du développement d’une logistique urbaine durable sur le territoire de la métropole toulousaine.

La Poste travaille en concertation avec les équipes des métropoles de Toulouse et Montpellier à la mise en place de conventions de logistique du dernier kilomètre durable à faibles émissions.

Cette convention incarne un engagement à co-construire des solutions pour une aire urbaine moins polluée par les livraisons et décongestionnée afin d’améliorer le cadre de vie des habitants. Le groupe La Poste s’est donné comme objectif d’opérer des livraisons 100% propres (zéro et faible émission) dans 350 villes en Europe, dont les 22 métropoles françaises, d’ici à 2025. 

Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole, et Philippe Wahl, président-directeur général du groupe La Poste, ont signé officiellement la convention qui lie la collectivité et le groupe La Poste en faveur du développement d’une logistique urbaine durable.

De gauche à droite : Albert Sanchez, maire de Cugnaux, Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole, Philippe Wahl, président-directeur général du groupe La Poste et Jean-Jacques Bolzan, maire-adjoint de Toulouse

Depuis plusieurs mois, le groupe La Poste travaille en concertation avec les équipes des métropoles de Toulouse et Montpellier à la mise en place de conventions de logistique du dernier kilomètre durable à faibles émissions. Ces conventions reposent sur des plans d’actions partagés et une gouvernance mixte du suivi des actions, pour la mise en place d’une logistique du dernier kilomètre plus vertueuse. Elles concernent tous les aspects de la logistique urbaine : immobilier logistique, véhicules, circulation et stationnement, multimodalités des transports, etc.

Elles embarquent toutes les entités du groupe intervenant sur le dernier kilomètre : BSCC (Colissimo, Log’issimo), Chronopost et DPD, Urby spécialiste de la livraison mutualisée, Stuart pour la course urbaine, le réseau de consignes Pickup, sans oublier La Poste Immobilier, foncière du groupe. 

Logistique urbaine : 6 leviers d’action à Toulouse

Toulouse Métropole est la première des métropoles françaises à avoir adopté une convention avec le groupe La Poste, en décembre 2021. Il s’agit d’une convention de partenariat entre des opérateurs publics tous deux porteurs de missions d’intérêt général. Le 29 septembre dernier, les groupes de travail ont été opérationnellement lancés afin d’installer une réflexion commune autour de 6 leviers d’action permettant :

  • de faciliter le verdissement des flottes de véhicules, le déploiement des infrastructures de recharge et d’avitaillement et d’encourager l’adoption de moyens de mobilité douce,

  • d’intégrer la logistique dans la ville en permettant aux infrastructures nécessaires de s’y déployer en définissant un schéma-cible des implantations,

  • d’actualiser et d’harmoniser les règlementations,

  • d’encourager l’agrégation des flux entrants et leur distribution mutualisée,

  • de faciliter les transformations et les innovations qui peuvent concourir à la réduction des émissions.

En Occitanie, le conseil métropolitain de Montpellier a également adopté une convention avec le groupe La Poste le 26 juillet dernier dans la continuité de la démarche nationale initiée par le groupe.

Notre objectif au sein de Toulouse Métropole est de disposer de toutes les capacités logistiques pour décarboner dès que possible 100% de nos livraisons. Par exemple, depuis le 1er octobre, les livraisons du secteur "31 000" dans l’hypercentre sont assurés par 12 vélos cargos en remplacement de véhicules thermiques. Et à partir de novembre 2022, Urby testera dans le centre-ville de Toulouse son premier poids lourd 16 tonnes électrique.

Philippe Wahl

Président-directeur général du groupe La Poste

Le groupe La Poste accélère la décarbonation des livraisons à Toulouse

Les flux logistiques à Toulouse représentent 2 millions de kilomètres parcourus par semaine, 12 000 heures de stationnement en double-file, 30% des émissions de gaz à effet de serre, 40% des émissions de particules fines et 50% du diesel consommé en ville. Nous allons actualiser la charte des livraisons dès 2023, intégrant des obligations de décarbonation des livraisons pour tous les acteurs opérant des livraisons de marchandises au centre-ville.

Jean-Luc Moudenc

Président de Toulouse Métropole

Pour assurer une livraison propre dans le centre-ville, le groupe s’est doté d’une flotte de près de 700 véhicules propres. 100% de la livraison des colis de La Poste dans l’hypercentre de Toulouse, est assurée par 12 vélos-cargos. Ils complètent une flotte "propre" composée pour l’agglomération toulousaine de 5 quatre roues électriques, les "Quadéos", 179 trois roues électriques, les "Staby", 150 véhicules électriques et 342 vélos à assistance électrique. 100% des livraisons effectuées par Chronopost et DPDgroup sont effectuées en véhicules à faible émission : 47 véhicules électriques, 1 véhicule GNV et 10 vélos-cargo. Urby Toulouse peut s’appuyer sur une flotte de véhicules propres composée de 5 vélos-cargo et, prochainement d’un poids lourd électrique de 16 tonnes. Deux autres véhicules de ce type viendront dans les prochains mois compléter cette flotte au service de la livraison propre à Toulouse.

Pour massifier le flux de marchandises à livrer et optimiser leur livraison en centre-ville, le groupe La Poste construit et gère des espaces logistiques urbains. Un hub logistique de 20 000 m², inauguré fin 2021 dans le quartier de Fondeyre, gère les flux en provenance du nord de la métropole toulousaine en permettant aux opérateurs exploitants (internes et externes au groupe) sur le site de livrer le centre-ville en mode faibles émissions.  La Poste Immobilier travaille également à la construction d’un nouvel espace logistique de 25 000 m², au sud de Toulouse.

6 chantiers communs pour Toulouse Métropole et le groupe La Poste

Faciliter la décarbonation des flottes de véhicules et encourager l’adoption de moyens de mobilité douce :

  • accélérer le verdissement des flottes: accompagner la conversion des véhicules des acteurs privés, convertir les flottes des collectivités elles-mêmes ;

  • intégrer les besoins de la cyclo logistique: identifier les itinéraires et les voies circulables ainsi que le stationnement spécifique pour les cyclo-logisticiens. 

Intégrer la logistique dans la ville en permettant aux infrastructures nécessaires de s’y déployer :

  • prendre en compte la fonction logistique dans la révision des schémas, des plans locaux d’urbanisme et dans les opérations d’aménagement urbain ; 

  • construire un schéma des implantations logistiques reposant sur un maillage efficient en s’appuyant sur 3 formats de sites dédiés à la logistique urbaine (Hôtel de Logistique urbaine, Centre de mutualisation et Espace de logistique urbain) ; 

  • planifier le réseau de recharge et d’avitaillement: cartographier les besoins pour tout type de véhicule et toutes motorisations (électrique, bio-GNV et hydrogène) ; 

Actualiser et harmoniser les règlementations :

  • réviser et actualiser le schéma d’implantation des aires de livraison et intégrer les besoins des véhicules très faibles et faibles émissions (vélos cargos, véhicules électriques) ; 

  • mettre en cohérence les réglementations applicables au sein de la métropole pour faciliter l’optimisation des itinéraires,

  • actualiser la charte livraison en vigueur à horizon fin 2022.

Encourager l’agrégation des flux entrants et leur distribution mutualisée :

  • pour les flux des opérateurs publics, en activant le levier de la commande publique ; 

  • pour les flux des opérateurs privés, en particulier des artisans et des commerçants, en appuyant le développement des centres de mutualisation comme mesure d’accompagnement de l’instauration des ZFE. 

Faciliter les transformations et les innovations qui peuvent concourir à la réduction des émissions :

  • en vue de réussir la livraison à la première présentation, concourir à la réalisation d’un diagnostic des secteurs où la livraison à domicile échoue pour améliorer l’adressage et l’accès aux immeubles et implanter de nouvelles solutions de réception (boite à colis, conciergerie, point relais, etc.) ; 

  • permettre les expérimentations et la recherche de nouvelles solutions dans le champ de la mobilité autonome et de la multimodalité.