Publié le 19 juin 2022

L’agroforesterie : un engagement pour La Poste et GoodPlanet

Yves Gauthier, agriculteur en Beauce, déploie un projet d’agroforesterie. Celui-ci fait partie d’un ensemble de 6 projets d’agroforesterie de la Fondation GoodPlanet, mené en partenariat avec l’Association Française d’Agroforesterie (AFAF) et La Poste qui, via cet engagement, développe un ancrage supplémentaire au cœur des territoires français.

L'agroforesterie est un mode d’exploitation des terres agricoles associant des arbres et des cultures et présentant des avantages considérables, notamment dans le domaine de la protection des sols. Yves Gauthier est agriculteur en Beauce. Sa famille exploite depuis 4 générations une ferme dans la plaine céréalière de la commune Les Villages Vovéens. Sensible à ce type d'agriculture, son projet consiste à segmenter une très grande parcelle en plantant des haies.

Notre agriculture doit retrouver de la biodiversité. Ainsi, au milieu de ces 215 nouvelles plantations, je laisse un apiculteur installer des ruches sur mes terres. Il profite de mes cultures tout en les pollinisant.

Yves Gauthier

Agriculteur

Ces barrières végétales auront un effet brise-vent qui réduira l’érosion éolienne des sols. "Je cultive des céréales et du colza. Mais, face à l’érosion éolienne des sols et à la perte de fertilité, j’ai fait évoluer mes pratiques agricoles. Je me suis d’abord orienté vers l’agriculture de conservation puis je me suis converti à l’agriculture biologique. Avec l’agroforesterie, je franchis une étape supplémentaire en relevant des enjeux majeurs. Face au changement climatique, il faut être capable d’apporter une résilience des cultures : la synergie entre les plantes cultivées et les arbres va permettre d’accroitre la productivité des cultures."

Une valorisation de l’écosystème territorial

Pour le groupe La Poste, déjà engagé dans une démarche de contribution à la neutralité carbone, cet engagement est un ancrage supplémentaire au cœur des territoires français. "Ce projet contribue à l’engagement et à la fierté des postiers par leurs actions de valorisation de ces initiatives auprès de leur écosystème territorial" explique Laure Mandaron, directrice Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE) de la branche Services Courrier Colis de La Poste. "Il est une illustration de la démarche de La Poste dans le cadre du programme Climat + Territoires qui vise à la fois la préservation de l’environnement en France et la cohésion des territoires".

Ce projet a vocation à soutenir des projets dans l’agroforesterie mais également des projets à forts bénéfices sur la biodiversité. Les 6 premiers projets emblématiques financés par La Poste ont permis de bâtir le référentiel et les méthodes du Label Bas Carbone français. Cette démarche de compensation locale reconnue par l’État s’attache notamment à la séquestration de carbone, l’adaptation de la forêt au changement climatique et le développement de l’économie locale.

Laure Mandaron

Directrice Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE) de la branche Services Courrier Colis de La Poste

Ces actions améliorent la fertilité des sols et le stockage du carbone. Elles bénéficient de l’accompagnement du programme Action Carbone Solidaire de la Fondation pour soutenir des projets agroforestiers en France.

"Accompagner les agriculteurs et les agricultrices vers des pratiques agricoles plus durables est une des fiertés de la Fondation GoodPlanet" explique Albane Godard, directrice générale de la Fondation GoodPlanet. "La transition d’Yves Gauthier d’une agriculture conventionnelle à une agriculture biologique puis vers l’agroforesterie est particulièrement exemplaire. Avec ce projet de plantation, il amène une nouvelle démonstration de l’importance des haies pour la santé des sols, la protection des cultures, la biodiversité et la qualité de nos paysages. Son projet fait sens par son impact sur les enjeux climatiques mais aussi sur les enjeux environnementaux. Nous y trouvons une réflexion sociale et économique extrêmement intéressante."

La transition d’Yves Gauthier d’une agriculture conventionnelle à une agriculture biologique puis vers l’agroforesterie est particulièrement exemplaire. Son projet fait sens par son impact sur les enjeux climatiques mais aussi sur les enjeux environnementaux.

Albane Godard

Directrice générale de la Fondation GoodPlanet