Publié le 14 avril 2022

Biodiversité : Les abeilles dorlotées sur les sites postaux

Ecologie
Ile-de-France

Dans le cadre de sa politique de biodiversité, Poste Immo, filiale immobilière du groupe La Poste, s'engage auprès des Dorloteurs d'abeilles sur 10 sites postaux. L’installation de dorlotoirs permet d'offrir un toit aux abeilles sauvages, grandes pollinisatrices.

Le groupe La Poste œuvre pour la sauvegarde de la biodiversité, en limitant les impacts de ses opérations immobilières sur celle-ci et en mesurant l’impact de ses programmes de compensation et de ses portefeuilles d’investissement sur la faune et la flore.

C'est dans cette logique de respect de la biodiversité que le dispositif des Dorloteurs d'abeilles a été développé. Une initiative créée par Régis, un apiculteur passionné de Charente-Maritime.

A travers son projet, l'apiculteur cherche avant tout à offrir une solution d'accueil et de protection des abeilles sauvages. Aujourd'hui, 40% des abeilles sauvages sont menacées de disparition et 1 000 espèces sont encore méconnues en France.

Un protocole consacré

L'abeille domestique est une espèce protégée, l'abeille sauvage ne l'est pas et pourtant elle rend les mêmes services écosystémiques et est une grande pollinisatrice. L'abeille sauvage ne pique pas, vit en solitaire et ne produit pas de miel. Pour venir en aide à cette espèce, une suite d'actions simples a été mise en place par les Dorloteurs d'abeilles :

  • Installation d'un dorlotoir (maisonnette) grand format sur un site préservé et sélectionné par les Dorloteurs

  • Mars à août : les abeilles sauvages viennent nicher dans le dorlotoir. Possibilité de les observer grâce aux tubes transparents

  • A la fin de l'été : retrait des tubes bouchés par les abeilles pour les mettre à l'abri des prédateurs et des parasites

  • Au début du printemps suivant : les cocons sont renvoyés aux Dorloteurs du réseau, dans le respect de leur origine géographique

  • A la fin de la saison, un bilan environnemental est communiqué : nombre d'abeilles préservées grâce aux installations, espèces concernées, etc.

Ces installations impliquent la collaboration des occupants du site. Ainsi, les locataires consacreront environ 20 minutes par an au suivi des Dorloteurs d'abeilles.

Développement des dorlotoirs

Depuis le 9 février 2022, des dorlotoirs ont été installés par Isabelle Bouchery et Cyril Gitton, Inspecteurs techniques à la Direction régionale Ile-de-France de Poste Immo, sur les sites de Mennecy et de la Plate-Forme de Saint-Michel-sur-Orge. Ces sites ont été choisis pour leurs grands espaces verts ou boisés, idéalement situés pour accueillir 2 dorloteurs pour une durée d'un an. Ils rejoignent Bourges, Chartres, Houilles (2), Gonesse (2) et Mouffetard (2) qui hébergent déjà des dorlotoirs.

En mars 2022, les cocons ont été mis en place dans les nouveaux dorlotoirs. Tout est donc prêt pour favoriser la pollinisation de ces abeilles solitaires. Contrairement aux abeilles à miel, ces dernières n’ont pas besoin de mélanger le pollen avec du nectar pour le transporter. Accroché à leurs poils, le pollen sec s’en détache assez facilement : seulement 10% du pollen transporté par l’abeille arrive jusqu’au nid. Les 90% restants tombent du corps de l’abeille lors de son vol et permettent ainsi de polliniser les fleurs qu’elle croise sur son chemin.