Publié le 22 décembre 2021

Besançon choisit La Banque Postale pour ses prêts verts

Banque et assurance
Bourgogne-Franche-Comté

Élue Capitale française de la Biodiversité en 2018, la ville de Besançon a démontré son implication en matière de "conception et gestion écologique des espaces de nature". Poursuivant sa logique de développement "vert", Besançon a fait le choix de travailler avec des banques responsables : elle a retenu La Banque Postale pour financer 3 nouveaux projets.

La Banque Postale est le premier prêteur bancaire des collectivités publiques. Résolument engagée dans la finance verte, elle leur propose des prêts verts visant à financer de manière responsable le développement des territoires. La Ville de Besançon est l’une des premières collectivités en France à interroger les établissements bancaires vis-à-vis de leur responsabilité climatique et sociale et sur leur stratégie de sortie des énergies fossiles.

Grace à une collaboration avec les ONG Reclaim Finance et OXFAM France, la Ville s’est dotée d’un nouvel outil, en direction des établissements bancaires : une grille d’analyse et un questionnaire. "Durant l’été 2021, la ville de Besançon nous a envoyé un questionnaire relatif à notre respect des critères RSE" explique Clément Loiseau, Chargé d’affaires secteur public local à La Banque Postale. "Une méthode permettant à la ville de sélectionner la banque qui l'accompagnera dans ses prochains prêts, dans le cadre de son plan d’investissement pluriannuel."

Avec ce nouvel outil d’aide à la décision, Besançon fait figure d’une des villes pionnières en la matière. Bordeaux, Strasbourg, Lyon, Rennes, Poitiers s’engagent dans la même démarche.

Anthony Poulin

Anthony Poulin

Adjoint à la maire de Besançon en charge des finances, de la commande publique, du développement durable et de la coordination des actions de résilience

Les questions portent sur les thématiques suivantes : la transparence financière, les actions environnementales et climatiques, ainsi que les actions menées en matière de responsabilité sociale. 

Les 3 prêts verts souscrits, pour un total de 7 millions d’euros, seront utilisés pour des réhabilitations d’établissements publics : désimperméabilisation des sols, gestion des eaux pluviales et rénovation thermique pour des écoles et des gymnases.

Le prêt vert, en bref

Le prêt vert est destiné au financement de projets favorisant la transition écologique, refinancé par des investisseurs ayant une finalité écologique importante. 

Les projets concernés se répartissent en cinq grandes thématiques : 

  • énergies renouvelables (éolien, solaire, hydraulique…) ; 

  • gestion durable de l’eau et de l’assainissement ; 

  • gestion et valorisation des déchets ; 

  • mobilités douces (tramways, véhicules électriques, aménagement autour des gares, pistes cyclables, bornes de recharge pour véhicules électriques…) ;

  • construction, aménagement urbain et rénovation à forte efficacité énergétique. 

La Poste et la Ville de Besançon témoignent au Salon des Maires

Durant le Salon des Maires et des collectivités locales 2021, organisé le 17 novembre dernier, la coopération entre la Ville de Besançon et La Poste a été mise à l’honneur lors d’une table ronde intitulée "Comment financer la transition écologique de mon territoire ?".

Besançon choisit La Banque Postale pour ses prêts verts

L’occasion pour Laurent Gautier-Faltret, responsable du marché des collectivités locales de La Banque Postale, Ralf Berninger, responsable relations investisseurs à la SFIL, premier émetteur après l’État, et Anthony Poulin, adjoint aux finances de Besançon de revenir sur cette solution pour des finances vertes. La finance verte constitue une nouvelle manière d’allier engagement des collectivités et financement en faveur de la transition environnementale.