Publié le 22 novembre 2022

Le groupe La Poste s’engage en faveur de villes plus respirables

Le groupe La Poste, leader de la livraison, s’engage aux côtés des métropoles de France et d’Europe et accélère dans la décarbonation des livraisons et le déploiement d’un maillage de sites logistiques en cœur de ville. Engagé depuis plus de 15 ans dans le verdissement de sa flotte et dans la décarbonation de ses activités, le groupe s’appuie sur sa connaissance de la livraison en ville, pour contribuer à les rendre plus fluides et plus respirables.

Le groupe La Poste s’engage en faveur de villes plus respirables

Déjà présent avec plus de 100 sites de logistique urbaine en France, le groupe La Poste annonce ce jour un nouvel investissement de 200 millions d’euros pour renforcer son maillage territorial dans la logistique urbaine. Le groupe crée également le premier fonds d’investissement en faveur de la logistique urbaine d’un montant de 500 millions d’euros via sa foncière La Poste Immobilier en partenariat avec la Banque des Territoires. Son objectif : équiper les métropoles et grandes agglomérations françaises avec des infrastructures immobilières dédiées.

Poursuite de la décarbonation des livraisons en France et en Europe

Sur la base d’un parc de véhicules largement décarboné de 42 000 véhicules à faibles émissions en Europe dont 37 000 en France, le groupe La Poste va accélérer dans la décarbonation du dernier kilomètre, d’une part en accélérant le verdissement de son parc et d’autre part en accompagnant ses prestataires de livraison dans l’usage de véhicules décarbonés.

A ce jour près de 100 villes bénéficient déjà d’une livraison par les opérateurs de GeoPost totalement décarbonée en Europe.

Le groupe La Poste assurera une livraison 100% décarbonée (zéro et faible émission) dans 350 villes en Europe dont les 22 métropoles françaises, à horizon 2025.

En France, l'accélération du verdissement du parc automobile de Colissimo va représenter un investissement de plus de 200 millions d’euros d’ici 2025.

La Poste s’est fixée pour objectif, en France d’acquérir 8 000 véhicules utilitaires électriques supplémentaires d’ici 2025.

Sur le premier et dernier kilomètre, La Poste mise sur l’électrique pour réduire son impact carbone. Elle va augmenter rapidement son parc de véhicules électriques exploité pour la logistique urbaine.

C’est ainsi que La Poste s’est fixée pour objectif, en France d’acquérir 8 000 véhicules utilitaires électriques supplémentaires d’ici 2025 et d’utiliser au moins 1 000 vélos cargos d’ici 2025 qui complèteront la flotte actuelle de 37 000 véhicules à faibles émissions.

La Poste est l’une des premières entreprises au monde à avoir défini des objectifs en matière de pollution atmosphérique sur son parc de véhicules détenu en propre. Ses engagements de réduction d’émissions d’oxyde d’azote (Nox- 30 %) et de particules (- 50 %), entre 2015 et 2020 ont été atteints. Pour 2025, La Poste s’en fixe d’encore plus ambitieux avec une baisse de 60% pour les deux types d’émissions par rapport à 2015.

Composition de la flotte verte du groupe La Poste en France

8 380

véhicules utilitaires électriques

10 000

quads électriques et véhicules électriques à 3 roues

18 000

vélos à assistance électrique

546

vélos cargos

Des démarches concertées engagées avec les 22 métropoles françaises

Afin d’amplifier l’impact de son action vers une logistique plus vertueuse, le groupe La Poste s’est engagé dans une démarche de coopération avec les métropoles pour créer les conditions d’une logistique à moindres émissions, au bénéfice de tous les acteurs de la filière.

À ce jour, les discussions sont engagées avec toutes les métropoles, et d’ici la fin de l’année, 11 d’entre elles auront adopté une convention de partenariat avec le groupe La Poste. D’une durée de 4 ans, elles permettent de bâtir un plan d’action concerté visant à accélérer la décongestion urbaine et à améliorer la qualité de l’air.

Il s’agit des Métropoles de Toulouse, Bordeaux, Lyon, Grand Paris, Montpellier, Brest, Clermont-Ferrand, Le Havre, Grenoble, Aix-Marseille et la ville de Lille.

Les conventions de logistique urbaine mobilisent des leviers d’action qui, directement ou indirectement, contribuent à la production d’une logistique à faibles émissions.

Un renforcement du parc immobilier de logistique urbaine

Le groupe La Poste est déjà fortement présent dans les territoires urbains où sont déployées ses activités de livraisons à partir de 100 sites logistiques exploités dont 170 000 m² dans le patrimoine postal qui ont mobilisé 300 millions d’euros d’investissement au cours des années passées.

Avec sa foncière La Poste Immobilier, le groupe continue de développer un maillage d’infrastructures immobilières de logistique urbaine pour l’ensemble de ses opérateurs en prenant deux mesures phare :

Le groupe annonce ce jour un investissement de 200 millions d'euros d’ici 2026 pour compléter le parc immobilier logistique existant.

Le groupe crée, avec La Banque des Territoires, un fonds d’investissement de 500 millions d’euros dédié aux projets immobiliers de logistique urbaine.

Ce fonds sera détenu à 40% par La Poste et à 40% par La Banque des Territoires. Les 20% restants seront détenus par un troisème investisseur en cours de sélection.

Au total, près de 50 nouveaux sites seront développés d’ici 2026, représentant près de 300 000 m² de nouvelles surfaces.

Il s’agit du premier fonds d’investissement en faveur de la logistique urbaine créé par une foncière dont les implantations seront principalement situées dans les 22 grandes métropoles de France. La plateforme logistique de Vendenheim dans l’Eurométropole de Strasbourg (67) sera une des premières réalisations financées par ce fonds. Au total, près de 50 nouveaux sites seront développés d’ici 2026, représentant près de 300 000 m² de nouvelles surfaces.

Logistique urbaine durable

La Poste agit pour rendre les villes plus respirables. L’essor de l'e-commerce conduit à fragmenter les flux de marchandises dans les villes. Mais une logistique vertueuse est possible et le groupe La Poste s’engage à y contribuer.

En savoir plus