Publié le 17 mai 2024

La Poste s'engage auprès des acteurs de la santé en régions

Le groupe La Poste s’est engagé depuis plusieurs années auprès des acteurs de la santé. Partenaire de confiance, éthique et responsable, le groupe La Poste accompagne les établissements et les professionnels de santé et apporte des réponses aux enjeux sanitaires d’aujourd’hui et de demain. Forte de sa connaissance des territoires et de son savoir-faire dans les services de proximité humaine, le groupe contribue au bien-être de la personne et du bien-vieillir à domicile. Il propose des services qui facilitent le quotidien des seniors, en préservant leur autonomie, leur sécurité à domicile et en luttant contre l’isolement. Illustrations en territoire.

Le groupe La Poste contribue au bien-être de la personne et du bien-vieillir à domicile.

Le groupe La Poste est entré dans l’univers de la prescription médicale par l'axe de la logistique et du service à domicile, s’appuyant sur l’expertise de ses filiales. Aujourd'hui, le groupe contribue au bien-être des gens à la fois en sécurisant leurs données de santé, en fluidifiant le parcours de santé à l’hôpital et en accompagnant la mutation du système de santé vers l’ambulatoire.

La Poste a choisi de rassembler ses activités et ses expertises au sein d’un opérateur de services humains et digitaux : La Poste Santé & Autonomie

Depuis 2023, le groupe La Poste a choisi de rassembler ses activités et ses expertises au sein d’un opérateur de services humains et digitaux, La Poste Santé & Autonomie, pour devenir un partenaire de référence pour les professionnels de santé. Il se positionne ainsi comme l’opérateur majeur de la santé à domicile avec, comme priorités, la lutte contre les inégalités d’accès aux soins, l’amélioration de la prise en charge des maladies chroniques et l’autonomie des patients.

A travers "La Poste Santé & Autonomie", l’opérateur de services humains et digitaux en santé du groupe, La Poste a pour ambition de répondre aux difficultés clés du système de santé : augmentation des prises en charge, l’accessibilité aux soins, les difficultés de financement et l’efficience du système de santé. Pour faire face à ces enjeux, La Poste Santé & Autonomie a identifié deux perspectives porteuses :

  • Les services favorisant le maintien à domicile,

  • La valorisation des données de santé pour améliorer l’efficience et favoriser l’innovation.

Les évolutions sociétales impactent en continu le système de santé. Pour le groupe La Poste, cela implique de penser dès à présent aux solutions de demain. Pour cela, le groupe participe notamment à des programmes de prévention innovants et accompagne des start-up dans le domaine de la santé. L'innovation dans le domaine de la santé révolutionne en effet la manière dont sont diagnostiquées, traitées et prévenues les maladies.

Illustrations en territoire

La Poste mène un partenariat avec l'IHU HealthAge de Toulouse

Dans sa volonté de répondre aux difficultés clés du système de santé, le groupe La Poste participe au programme de prévention de la perte d’autonomie de l’OMS Icope porté par l'Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) HealthAge de Toulouse. Dans ce cadre, le groupe démontre sa capacité à organiser un "aller vers" des seniors éloignés des soins pour repérer leurs situations de fragilité, grâce à une évaluation de leurs capacités fonctionnelles réalisées par des facteurs formés. Les seniors peuvent ainsi bénéficier d’une prise en charge permettant de retarder leur entrée en dépendance.

© Gérontopôle du CHU de Toulouse

© Gérontopôle du CHU de Toulouse

Baptisé HealthAge, l’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) toulousain a pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de renforcer l’excellence du site toulousain comme centre de référence en Europe et dans le monde en Géroscience. La Poste Santé & Autonomie est l'un des mécènes de l'IHU HealthAge.

Dédiée à la problématique du bien vieillir, cet IHU, pensé comme un accélérateur d'innovation en santé avec un partage des données amplifié, sera en service au sein même de l'hôpital de La Grave, en plein cœur de la Ville rose.

Cet Institut repose sur 3 axes : la prévention, le diagnostic précoce des pathologies liées au vieillissement et la géroscience, qui permet d'étudier les origines du vieillissement. 

Seul IHU dédié au vieillissement en France, HealthAge se positionne comme un accélérateur du continuum recherche – soin – prévention dans une démarche de science ouverte pour faciliter la recherche mondiale sur cette thématique majeure. Avec une ambition : celle du bien-vieillir pour tous. Un bien-vieillir qui ne se limite pas à l’absence de maladie mais qui vise le maintien des fonctions pour que chacun puisse continuer à faire ce qui est important pour lui.

Bruno Vellas

Président fondateur de l’IHU HealthAge

La Poste Santé & Autonomie soutient l’IHU depuis le premier jour dans le cadre du programme ICOPE, en mobilisant à la fois des moyens humains avec les postiers et des moyens technologiques pour le développement de la plateforme numérique. Le groupe La Poste s'engage pleinement au côté de l'IHU HealthAge sur l'autonomie et le maintien à domicile. 

Dominique Pon

Directeur général La Poste Santé & Autonomie

Asten Santé, Maincare et LPS Santé : des partenaires de la stratégie santé implantés en Bourgogne-Franche-Comté

A travers la prestation de santé à domicile, le groupe La Poste est entré sur un marché nouveau. Initialement associé à la logistique et au service à domicile (Petits Plats Portés, Veillez Sur Mes Parents, Mes Médicaments chez Moi), le groupe La Poste est devenue le premier opérateur de portage de repas en 2022 avec plus de 3 millions de repas livrés à 10 500 bénéficiaires par ses facteurs.

Asten Santé propose l'installation de dispositifs médicaux au domicile des patients et en assure le suivi.

Asten Santé propose l'installation de dispositifs médicaux au domicile des patients et en assure le suivi.

En Bourgogne-Franche-Comté, 300 000 repas ont été livrés en 2023. Grâce à ces mêmes facteurs, le groupe La Poste veille également sur les seniors par le biais d’un dispositif de téléassistance complété, si besoin, de visites du facteur (Veiller Sur Mes Parents). Un service qui permet aux patients de se faire livrer leurs médicaments chez eux, y compris les renouvellements de traitements disponibles uniquement à la pharmacie hospitalière de l’hôpital de Vesoul, en Haute-Saône.

Au-delà de ces services, la région Bourgogne-Franche-Comté bénéficie également de la présence d'Asten Santé, Maincare et LPS Santé. 3 partenaires s'intégrant dans la stratégie santé du groupe. A travers une politique active d'acquisitions et de partenariats stratégiques, le groupe La Poste a ainsi diversifié ses expertises pour proposer de nouveaux services aux acteurs de la santé, dans les domaines du maintien à domicile et du numérique.

Maincare accompagne les acteurs de la santé dans leur transformation digitale

La Poste Santé & Autonomie s’appuie sur les savoir-faire du groupe en matière de services de confiance numérique et de services humains de proximité grâce, notamment, à la puissance de son ancrage territorial et à l’expertise de sa filiale numérique Docaposte dans la donnée de santé.

Docaposte a fait l’acquisition en février 2023 de la société Maincare, éditrice de référence de logiciels de santé pour les hôpitaux qui accompagne les acteurs de la santé dans leur transformation digitale avec une offre globale de solutions numériques "métiers" (production de soins, télémédecine, coordination des soins, gestion administrative, gestion économique et financière, logistique, ressources humaines…). Le rapprochement avec Maincare s’inscrit dans une stratégie visant à redonner du temps de soins aux professionnels de santé grâce à l’optimisation de la donnée. "Maincare est l’un des leaders de l’accompagnement de la transformation numérique des hôpitaux en France et est implanté en Bourgogne-Franche-Comté avec des sites à Dijon et Besançon" explique Jérôme Lapray, directeur de la communication Maincare.

Le rachat par Docaposte et la création de La Poste Santé & Autonomie, dont Maincare est une des marques, ont marqué un tournant. Cette synergie d’expertises et de moyens nous permet d’accélérer la mise sur le marché de solutions au bénéfice des hôpitaux, des professionnels de santé et des patients.

Jérôme Lapray

Directeur de la communication Maincare

Asten Santé : 200 salariés en Bourgogne-Franche-Comté

Avec le groupe La Poste, nous avons énormément de synergies. En Franche-Comté, nous avons testé la récupération de matériel pour traiter l’apnée du sommeil au domicile des patients par les facteurs. Asten Santé joue un rôle essentiel dans le maillage de l’offre de soins en utilisant pour certaines prestations le savoir-faire logistique de La Poste.

Jean-Philippe Darey

Directeur régional d’Asten Santé

Le groupe La Poste se positionne également dans le domaine de la santé par la présence de professionnels du service du retour à domicile. Pour ce faire, le groupe La Poste s’est rapproché d’Asten Santé en 2017. 5ème acteur français de la prestation de santé à domicile, cette filiale du groupe La Poste est bien implantée en Bourgogne-Franche-Comté. Asten Santé propose l'installation de dispositifs médicaux au domicile des patients et en assure le suivi. Les équipes d'Asten Santé forment, éduquent et conseillent les patients sur l’utilisation du matériel médical et assurent la bonne observance du traitement.

"Asten Santé compte 200 salariés répartis sur 5 sites (Lons le Saunier, Chatenois les forges, Dijon, Auxerre et Besançon), qui assurent le suivi de 20 000 patients affectés par une pathologie chronique (apnée du sommeil, pompe à insuline, pompe à perfusion) ou de courte durée (antibiothérapie, corticothérapie, oxygénothérapie)" explique Jean-Philippe Darey, directeur régional d’Asten Santé.

Présente sur l'ensemble du territoire national, la filiale Asten Santé coordonne une équipe pluridisciplinaire d’experts construisant une véritable relation de proximité avec les patients, leur entourage et les professionnels de santé. Illustration en Occitanie, où la filiale dispose de 7 agences.

LPS Réseaux : 3 acteurs du service à domicile

En complément des services de livraison de repas et médicaments et de l’installation d’objets connectés de télésurveillance par le facteur, les services à la personne permettent également de prévenir les accidents domestiques et d'améliorer le bien vieillir à domicile.

"A travers ses trois réseaux de services humains à domicile, La Poste Santé Autonomie accompagne aussi bien les familles que les seniors avec : AXEO Services (services à la personne) ; Age d’Or Services (accompagnement au bien vieillir à domicile) et Help Confort (dépannage et amélioration de l’habitat)" explique Céline Godio, directrice générale de LPS Réseaux. "Chacun de ces réseaux est composé d’agences implantées sur tout le territoire, en fonction des créateurs de franchises à qui LPS Réseaux apporte un concept, un savoir-faire et un accompagnement ".

A travers AXEO, Age d'Or et Help Confort, ses trois réseaux de services humains à domicile, La Poste Santé Autonomie accompagne aussi bien les familles que les seniors.

Céline Godio

Directrice générale de LPS Réseaux

En Bourgogne-Franche-Comté, AXEO compte 5 agences implantées à Dijon, Audincourt, Tavaux, Mâcon, Belfort. Age d’Or compte 3 agences basées à Besançon, Sens et Belfort. L'agence de Help Confort est quant à elle présente à Dijon.  

Le portage de médicaments

Le groupe La Poste apporte des solutions concrètes aux besoins croissants en logistique de stockage de transport de molécules, de médicaments et de dispositifs de santé. Les expertises en transport de marchandises sous température dirigée de Chronopost Healthcare et les solutions de stockage de proximité et de livraison adaptées de Log'issimo sont clés pour assurer une continuité d’approvisionnement aux professionnels de santé.

Illustration en Haute-Saône

PACKADOM : un service d'accompagnement pour les seniors

Conçu par le conseil départemental de l’Eure en partenariat avec La Poste, le bouquet de services PACKADOM facilite le bien vieillir à domicile. Satisfait d’une phase de test menée auprès de 200 bénéficiaires, la collectivité normande a décidé d’étendre le dispositif. Objectif : 800 bénéficiaires d'ici 2027. 

Après une période expérimentale, le département de l'Eure a décidé de déployer à plus grande échelle le dispositif PACKADOM. Après Les Andelys, Breteuil, Grand Bourgtheroulde, Mesnil-en-Ouche et Vernon, les personnes âgées de soixante ans et plus qui résident à Beaumont-le-Roger, Évreux, Gisors, Louviers, Rugles, Serquigny et Vexin-sur-Epte peuvent bénéficier de ce service d’accompagnement personnalisé à domicile.

"Nous sommes partis du constat que 80 % des personnes souhaitent être maintenues à domicile, explique Alexandre Rassaërt, président du conseil départemental. On sait que c’est une volonté très forte des habitants, des familles, et, dans ce cadre-là, nous plébiscitons toutes les politiques que nous pouvons mettre en œuvre ou expérimenter pour le faciliter."

Le PACKADOM, c’est l’illustration de la volonté qu’a le groupe La Poste de prendre sa part dans l’adaptation de la société au vieillissement.

Raphaël Tamponnet

Directeur général Territoires et Autonomie à La Poste

80 % des personnes souhaitent être maintenues à domicile.

Alexandre Rassaërt

résident du conseil départemental

Heva : une filiale de Docaposte basée à Lyon, spécialisée dans l'analyse des données de santé

Crédit : Microgen - stock.adobe.com

Crédit : Microgen - stock.adobe.com

Filiale de Docaposte depuis 2022, Heva est spécialisée dans l'analyse des données de santé issues de bases telles que le Système National des Données de Santé (SNDS). Ces analyses sont essentielles pour éclairer les décisions des acteurs de santé dans le domaine de l'organisation du système de santé ainsi que celles des industriels de santé dans le développement de thérapeutiques.

Créé en 2005 à Lyon par Ludovic Lamarsalle et Alexandre Vainchtock, Heva est le leader français de l’analyse des données de santé. Heva est désormais une marque de La Poste Santé & Autonomie. Une acquisition qui consolide la stratégie de développement de Docaposte auprès des industries de santé. L’exploitation de la donnée de santé ouvre de nouvelles perspectives de progrès pour le secteur de la santé. Mais pour ce faire, il est impératif de pouvoir collecter, stocker et valoriser ces données très sensibles de manière sécurisée et souveraine.

Docaposte est le référent de la confiance numérique en France et le premier opérateur de données de santé avec plus de 45 millions de dossiers pharmaceutiques. Il accompagne notamment les CHU d’Auvergne Rhône-Alpes dans leur projet d’entrepôt de données de santé. "Nous sommes capables de collecter la donnée au plus près des patients : à leur domicile et à l’hôpital" explique Dominique Pon, directeur général de La Poste Santé & Autonomie. "Heva représente le fer de lance sur lequel Docaposte va s’appuyer pour devenir "numéro 1 " dans les données de santé."

Au-delà de ses activités historiques sur les données du système national des données de santé (SNDS), Heva élargit aujourd’hui son offre de services dans l’exploitation et la valorisation de multiples sources de données de santé, avec notamment l’accès aux données générées par les activités à domicile de La Poste Santé & Autonomie, et l’acquisition d’Axonal Biostatem, leader français en recherche clinique.

L’expertise et l’expérience des équipes d’Heva dans l’analyse des données de santé, et en particulier dans les données du système national des données de santé (SNDS) viennent compléter notre offre à destination des industriels du secteur.

Olivier Vallet

Président-directeur général de Docaposte

Ces analyses permettent de mieux comprendre les prises en charge, les parcours des patients, voire prédire des complications. Docaposte nous a apporté de la crédibilité et une force de frappe. Cela nous permet de continuer à garantir à nos clients un niveau de service et de sécurité optimal dans le traitement des données de santé.

Alexandre Vainchtock

Cofondateur d’Heva

La Poste s'associe au CRT de l’Ehpad de Bracieux au profit du "bien vieillir à domicile"

Soutenir les parcours de santé et d’autonomie s’avère être un élément clé pour répondre aux impératifs de gestion des Ehpad autant que pour structurer l’offre de soins et d’accompagnement dans les territoires. L’accompagnement du bien vieillir à domicile est un défi majeur, actuellement relevé par une structure originale en Loir-et-Cher : le centre de ressources territorial (CRT) de l’Ehpad de Bracieux.

Copyright : Yuri Arcurs Adobe Stock

Copyright : Yuri Arcurs Adobe Stock

Situé sur la commune de Bracieux (41), l’Ehpad La Bonne Eure et le groupement de coopération sociale et médicosociale Sepia 41 ont souhaité s’inscrire dans une mission de centre de ressources territorial (CRT), en lien avec les services à domicile et les différents acteurs de l’accompagnement des seniors dans le Loir-et-Cher. Reconnu pour être un acteur favorisant les liens sociaux, le groupe La Poste a été intégré dans cette démarche de CRT dans une logique "d’aller vers"..

Ce type de coopération est devenue, depuis plusieurs années, un enjeu fondamental des secteurs du domaine sanitaire, social et médico-social.

Trois acteurs fondateurs de ce projet de centre de ressources territorial (CRT) nous présentent la démarche, leur rôle et la contribution du groupe La Poste.

Le CRT de l’Ehpad est un service dédié à l’autonomie à domicile, constitué d'experts en gérontologie venant en renfort aux acteurs de l’aide à domicile naturels ou professionnels. L'objectif est de les aider à solutionner des situations complexes et d'éviter le placement en Ehpad. Ce soutien se caractérise par l’utilisation de l’intelligence artificielle, qui permet d’anticiper les risques de perte d’autonomie grâce à l’installation de capteurs d’actimétrie¹. Parce que les seniors nécessitent du lien, le groupe La Poste, présent sur tout le territoire a construit avec l’Ehpad de Bracieux une réponse pour faciliter l’inclusion numérique et simplifier l’accès aux services de proximité destinés aux personnes âgées bénéficiant d’un accompagnement renforcé.

Pierre Gouabault

Directeur du centre de ressources territorial de l’Ehpad La Bonne Eure de Bracieux

Sécuriser l’environnement à domicile, soutenir les aidants, assurer un suivi renforcé et personnalisé des personnes âgées en perte d’autonomie, accompagner les projets de vie et favoriser le lien social : tel est l’objectif du CRT, porté par l’Ehpad de Bracieux. En région Centre-Val de Loire, une équipe dédiée propose un accompagnement renforcé à 30 personnes pour lesquelles un accompagnement "classique" ne suffit plus. Depuis le 1er octobre 2023, le groupe La Poste a coconstruit avec l’Ehpad une réponse numérique pour favoriser les liens sociaux et faciliter l’inclusion numérique des personnes âgées en perte d’autonomie en leur apportant les outils, les services et l’accompagnement humain nécessaires.

Pauline Galloux

Cheffe de projet du centre de ressources territorial de l’Ehpad de Bracieux

Pour que vieillir à domicile se vive de la meilleure des façons, tous les professionnels du domaine doivent s’adapter, collaborer pour optimiser et renforcer les actions de prévention et les accompagnements "difficiles". Notre système de santé doit être plus efficient, proche, à l’écoute. Le CRT devrait permettre d’agir au plus près des besoins de la population pour que chacun puisse vieillir chez lui dans de bonnes conditions. Et notre territoire ne part pas de zéro en la matière. Depuis 2018, le dispositif "Parcours" tisse des liens avec les personnes âgées, les professionnels de santé et de l’accompagnement et les différents acteurs des municipalités.

Docteur Cécile Biguier

Médecin référent au centre de ressources territorial de Bracieux

  1. (1)Mesure de l’activité motrice des personnes.

Ile de France : La Banque Postale finance une résidence services seniors

Premier partenaire bancaire des hôpitaux publics depuis 2015, La Banque Postale accompagne près de 2 000 acteurs de la santé publique et privée (hôpitaux publics, associations ou encore EHPAD publics) dans leurs projets de modernisation.

La création du grand pôle financier public permet aujourd'hui de renforcer l’accompagnement des politiques publiques de l’État et des collectivités locales ainsi que le développement des territoires.

C'est ainsi que le domaine de l’Abbaye, première résidence services seniors sous statut public au plan national, située sur la commune de Saint-Maur-des-Fossés (94), a été partiellement financé par La Banque Postale. Le financement de la construction, qui a coûté 10 millions d’euros, a été assuré par autofinancement à hauteur de la moitié du montant total. Le complément a été couvert par un emprunt, pour lequel la ville s’est portée garante. La Banque Postale a, quant à elle, octroyé un prêt de 2,5 millions d’euros sur une durée de 22 ans, ce qui correspond à 50 % du besoin de financement résiduel. L’établissement comporte 44 logements, du studio au T1, d’une superficie de 35 à 45 m².

"Le choix de La Banque Postale, pour financer notre projet, est celui d’une banque d’origine publique, porteuse de valeurs citoyennes dans lesquelles nous nous reconnaissons" souligne Pascal Champvert, le directeur du groupe public et associatif ABCD et président de l’association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA). Les services mis à disposition des résidents sont ceux dont ils pourraient bénéficier à domicile : aide aux repas, aide-ménagère, soins infirmiers. S’y ajoutent les prestations déjà existantes dans certains établissements gérés par le groupe public et associatif ABCD : salon de coiffure, pressing, retoucherie, esthéticienne, etc. La résidence est également ouverte sur la ville et aux habitants du quartier.

La majorité des personnes âgées veulent vieillir à domicile mais beaucoup d’entre elles s’y sentent très isolées. Pour pallier cette situation, nous œuvrons pour qu’il soit possible de se sentir chez soi, même en établissement. Le choix de La Banque Postale, pour financer notre projet, est celui d’une banque d’origine publique, porteuse de valeurs citoyennes dans lesquelles nous nous reconnaissons.

Pascal Champvert

Directeur du groupe public et associatif ABCD et président de l’association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA)

Ma Santé @ccompagnée : une expérimentation menée dans le Grand-Est, au service des solutions santé de demain

Que ce soit à travers le financement et l'incubation de start-up ou sa participation à des programmes innovant de prévention de la perte d’autonomie, le groupe La Poste prépare les réponses aux enjeux de santé de demain.

Dans cette logique, le groupe a intégré un programme d'expérimentation, nommé Ma Santé @ccompagnée, en cours sur trois départements du Grand Est : la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle et la Meuse. L’occasion de déployer concrètement au sein des territoires la nouvelle stratégie Santé et Autonomie du groupe La Poste.

Un appel à projet a été lancé, l’an dernier, par e-Meuse santé, un programme mis en œuvre par les trois départements cités ainsi que la région Grand Est, et bénéficiant du soutien de l'Etat et la Banque des Territoires dans le cadre de sa politique "Territoires d'Innovation". Son objectif : faciliter l’accès aux soins pour tous, tout en améliorant la qualité de vie des patients au domicile. "La Poste s’est positionnée en proposant un service d’accompagnement humain personnalisé à domicile pour les personnes âgées vivant avec une maladie chronique. Cette expérimentation d’un an est soutenue financièrement par e-Meuse santé" explique Marie Bonin, responsable pilotage et ingénierie en gérontologie à La Poste Santé et Autonomie.

Dans le cadre de ce programme, Magalie Foissy, postière, est chargée de visiter des bénéficiaires identifiés par les acteurs locaux tels que les dispositifs d’appui à la coordination (DAC) ou les maisons départementales de la solidarité, en charge de gérer les situations complexes en sortie d’hôpital ou lors des évènements de vie déstabilisants. "J'ai suivi une formation en gérontologie afin de bien appréhender le vieillissement et les maladies chroniques" explique Magalie. "J’ai également été formée aux gestes de premiers secours et premier secours en santé mentale, à l’entretien motivationnel, à la gestion du deuil et à l’assistance administrative. Des formations complémentaires me permettront d'appréhender de nouvelles problématiques à traiter au domicile". Magalie Foissy agit donc comme une facilitatrice auprès des bénéficiaires. Elle leur offre un accompagnement évolutif, adapté à leurs besoins.

Notre objectif est de répondre aux grands enjeux de santé (prévention, maintien à domicile, accès aux soins, maladies chroniques) dans les territoires en expérimentant des approches organisationnelles et numériques innovantes, qui sont testées dans des conditions réelles d’utilisation. E-Meuse santé a retenu le programme ma santé @ccompagnée proposé par La Poste parmi les expérimentations. La proposition de La Poste a été sélectionnée dans le cadre de notre d’appel à expérimentations pour intégrer notre action "Maintien à Domicile". La présence de La Poste dans les territoires constitue un relais de proximité important et bien identifié par les citoyens. C’est un atout pour toucher toutes les populations, même les plus isolées, et c’est un levier pour envisager de nouveaux modèles d’accompagnement.

Ophélie Gilles

Responsable d’actions e-Meuse santé

"Le dispositif d'appui à la coordination (DAC 55) a pu trouver au sein du service Ma Santé @ccompagnée un véritable relais sur le terrain pour des situations nécessitant un soutien régulier et un suivi plus soutenu" explique Delphine Mathieu, référente parcours au DAC 55. "Nous bénéficions de la vigilance de Magalie, rattachée au groupe La Poste, qui nous alerte en cas de changements nécessitant des réajustements du plan d’action. Le suivi des rendez-vous médicaux, la préparation au changement de lieux de vie, les ateliers de maintien de l’autonomie et la création de liens sociaux, réalisés par Ma Santé @accompagnée, apporte une vraie plus-value."

Magalie travaille en étroite collaboration et en complémentarité avec les aidants familiaux et professionnels déjà présents au domicile.  Cette expérimentation s’achèvera en septembre 2024 et sera suivie d’une évaluation avec e-Meuse santé. Nos résultats et les retours des acteurs locaux sont actuellement très positifs.

Marie Bonin

Responsable pilotage et ingénierie en gérontologie à La Poste Santé et Autonomie

J’accompagne une vingtaine de bénéficiaires sur les trois départements. Je réalise des visites hebdomadaires à domicile d’une à deux heures, des rendez-vous de prospection pour identifier de nouveaux bénéficiaires et me charge de la traçabilité des actions dans le cahier de liaison et des transmissions auprès des familles et des partenaires locaux. Dans un premier temps, les visites consistent essentiellement à mettre en place le lien de confiance et à rester à l'écoute. Au fil des visites, le lien de confiance se met en place et permet à l'accompagnant de déceler de nouveaux besoins et fragilités.

Magalie Foissy

Postière - Accompagnante Ma Santé @ccompagnée à La Poste Santé et Autonomie

Nos autres actions en régions