Publié le 25 janvier 2022

Les facteurs toulousains, tiers de confiance dans le programme Icope

Nouveaux services
Occitanie

Après une première expérimentation menée en octobre et novembre 2020 durant laquelle les facteurs des communes de Beaumont-sur-Lèze, Colomiers et Cugnaux (31) ont participé à la réalisation de tests d'autonomie auprès de 500 seniors, La Poste a répondu à la demande conjointe de l’Agence régionale de santé et du CHU de Toulouse pour prolonger l’expérimentation sur cinq nouvelles communes de Haute-Garonne.

Depuis le 1er mars 2021, les factrices et les facteurs se rendent chez 3 000 seniors des communes de Plaisance-du-Touch, Muret, Auterive, Tournefeuille et Léguevin pour détecter la perte d’autonomie.

Ils s'appuient pour cela sur les outils d’évaluation fournis par le gérontopôle du centre hospitalier universitaire de Toulouse en lien avec le programme OMS Icope. Les facteurs, formés par le Gérontopôle, se rendent au domicile des personnes de plus de 70 ans éloignées des circuits de prise en charge et difficiles à contacter, pour faire connaitre et déployer le programme de prévention du vieillissement Icope. Celui-ci vise à dépister, au plus tôt, les fragilités des seniors pour améliorer ou maintenir leur autonomie.

"Toucher" les personnes en fracture numérique

Ce programme repose sur l’évaluation et le suivi régulier des capacités fonctionnelles et de l’environnement des patients, afin de leur proposer un plan de prise en charge pour maintenir leur autonomie.

Cette démarche est le socle du programme de prévention "Vieillir en bonne santé 2020-2022" présenté par le ministère de la Santé début 2020. En s’appuyant sur la force de proximité de La Poste, l’institut Inspire – centre de recherche sur le vieillissement créé par le Professeur Vellas et le Gérontopôle du CHU de Toulouse en 2018 – souhaite toucher une population éloignée des circuits de santé mais concernée par le dispositif de présentation. Les facteurs permettent ainsi de faire bénéficier de ce programme aux personnes en fracture numérique qui ne sont pas capables de s’autoévaluer et celles isolées, non prise en charge par les soins de proximité.

© Gérontopôle du CHU de Toulouse

Une opération qui se déroule en trois temps

Dans un premier temps, un courrier est envoyé au panel des 3 000 seniors identifiés, pour les informer du passage prochain du facteur.

Cette expérimentation est une nouvelle application de notre rôle de proximité humaine. Nous avons touché des personnes qui ne seraient jamais venues au contact du système de santé. C'est une innovation majeure et j'espère que nous pourrons l'étendre en Occitanie puis dans toute la France.

Philippe Wahl

Président directeur général du groupe La Poste

Par la suite, dans le cadre de leurs tournées, les facteurs se présentent aux portes des clients concernés pour expliquer la démarche du Gérontopôle. Les documents Icope remis permettent aux seniors qui le peuvent, d’effectuer les tests de manière autonome. Pour les autres, un rendez-vous est pris avec un facteur services expert pour réaliser l’évaluation.

Les informations collectées durant ce temps de face à face sont directement envoyées aux équipes du CHU. Les infirmiers de télésuivi informent alors le médecin traitant du patient en cas d’anomalie clinique à cette étape de repérage du programme Icope.

L’application Icope Monitor installée sur les tablettes des facteurs, a été conçue par les équipes de l’OMS pour être utilisée, sous condition de formation, par du personnel non-médical. Les données digitales transmises sont alors interprétées par les soignants qui au besoin assureront le suivi des patients qui le nécessitent.

Une expérimentation locale à rayonnement national

La mission réalisée par les facteurs Haut-Garonnais aux côtés du Gérontopôle s’inscrit dans le cadre d’une expérimentation à rayonnement national. Dans le cadre de la présentation de la stratégie de prévention de la perte d’autonomie du ministère de la Santé, en janvier 2020, les postiers ont été reconnus comme acteurs privilégiés du déploiement de cette démarche, en complément des professionnels de santé, en particulier dans les zones "peu denses".

Cette expérimentation toulousaine contribue à définir les modalités de diffusion du programme Icope sur tout le territoire national.

Cette expérimentation toulousaine, menée aux côtés du Gérontopole de Toulouse, contribuera à définir les modalités de diffusion du programme Icope sur tout le territoire national. Dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt sur le déploiement d’Icope en France, publié par le ministère de la Santé, La Poste a accompagné plusieurs candidatures d’institutions gérontologiques et devrait à ce titre participer aux travaux conduits par la Direction générale de la santé.