Publié le 30 mars 2022

French IoT 2022 : le retour d’expérience de Music Care

Numérique
Ile-de-France

Depuis 2015, le concours French IoT, programme accélérateur du groupe La Poste, a permis d’accompagner plus de 100 start-up dans leur développement. Du 3 mars au 8 avril 2022, les start-up ont à nouveau la possibilité de déposer leurs candidatures en ligne dans le cadre de la 8e édition du concours. Lauréat de la précédente édition, Stéphane Guétin, fondateur de Music Care, revient sur son expérience avec La Poste.

Music Care est une start-up francilienne qui a conçu la première thérapie digitale permettant, à travers la musique, de soulager la douleur, l’anxiété, les troubles du sommeil ou encore de réduire la consommation de médicaments. Un dispositif médical qui est aujourd’hui utilisé dans plus de 500 hôpitaux en France et en Europe, comme en Belgique ou en Suisse. Stéphane Guétin, président fondateur de Music Care, revient sur son expérience French IoT ayant contribué au développement de sa start-up.

Stéphane GuétinFondateur de Music Care
1

Pouvez-vous nous parler de votre collaboration avec La Poste ?

1

Stéphane Guétin : Depuis que nous avons été désignés lauréats du concours French IoT 2021, nous disposons d’une relation privilégiée avec La Poste. C’est un vrai accélérateur pour nous, dans le sens où nous sommes mis en contact avec des partenaires très importants qui peuvent aussi nous accompagner et nous aider dans notre développement. Le résultat concret de notre partenariat avec La Poste c’est d’avoir aujourd’hui contractualisé un partenariat avec Ardoiz, la tablette numérique développée par le groupe. Nous avons intégré Music Care sur ces tablettes qui sont mises à disposition dans les Ephad et les centres hospitaliers. L’écoute avec un casque de morceaux musicaux, spécifiquement adaptés à chacun des patients, permet de réduire les troubles du sommeil, du comportement, l’agitation et l’opposition à certains soins qui peuvent être vécus comme anxiogènes : changement de pansements, toilette.

2

La Poste vous a accompagné au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, début 2022. Cette participation a-t-elle générée des retombées ?

2

Stéphane Guétin : Cela nous a donné une belle visibilité. Nous avons eu également des contacts provenant de différents types de partenaires, dont certains hôpitaux et établissements de santé qui ont semblé très intéressés par la solution, et avec lesquels nous commençons à tisser des liens. Nous avons aussi rencontré des investisseurs et de potentiels partenaires technologiques qui nous permettraient, grâce à de nouvelles technologies découvertes au CES de Las Vegas, de pouvoir optimiser et continuer à pouvoir développer notre applicatif. C’est le cas d’une société qui a la possibilité, grâce au téléphone portable, de récolter de la donnée de santé très objective, comme la fréquence cardiaque, la pression artérielle, de façon quasiment instantanée. Le fait d’intégrer ces technologies digitales dans notre application nous permettrait d’aller plus loin dans la récupération des données.

3

Quels vont être les axes de développement dans les mois à venir ?

3

Stéphane Guétin :  Durant toute cette année 2022, nous sommes dans le programme d’accélération de French IoT. Cela se traduit par de l’accompagnement, comme notre exposition au CES, mais aussi parallèlement par beaucoup de rencontres, d’ateliers avec des mentors, de grands spécialistes ou des gérants de start-up qui ont déjà fait leur preuve. C’est surtout un partage d’expérience venant des partenaires de La Poste, mais aussi de la dizaine de start-up qui ont été lauréates du concours French IoT 2021. Ces dernières sont souvent dans d’autres domaines, mais nos échanges sont toujours source d’expérience et d’enrichissement.

4

Seriez-vous en capacité de proposer l’une de vos solutions au groupe La Poste ?

4

Stéphane Guétin : Aujourd’hui, nous travaillons sur la possibilité de faciliter l’accès aux patients à Music Care. C’est vrai que nous sommes plutôt dans un modèle B to B avec les milieux hospitaliers. Nous avons un système de prescription où le patient peut utiliser Music Care à domicile via une recommandation hospitalière ou un médecin généraliste. Cette année, nous travaillons sérieusement sur une éventuelle possibilité d’ouvrir plus largement l’accès aux patients. Il pourrait donc prochainement y avoir d’autres partenariats avec La Poste, toujours à l’aide de la tablette Ardoiz, afin de faciliter notre accès au plus grand nombre.

Music Care

Utilisée dans des services très variés, de la pédiatrie jusqu’à la gérontologie, la start-up Music Care développe des algorithmes de composition musicale permettant, notamment, de réduire la douleur.

En savoir plus dans la suite de l'interview