Publié le 18 janvier 2022

Une deuxième plateforme de tri nouvelle génération en Normandie

Afin d’accompagner la hausse du trafic colis et de développer des nouveaux services en améliorant les conditions de travail, La Poste modernise son outil industriel. Une nouvelle plateforme multiflux, la deuxième de Normandie, a ainsi ouvert ses portes à Guichainville dans le département de l’Eure.

En septembre dernier, une nouvelle plateforme de préparation et de distribution du courrier (PPDC) multiflux a ouvert ses portes en Normandie, à Guichainville, dans le département de l’Eure. Ces plateformes de nouvelle génération concentrent l’ensemble des flux (courrier, colis, presse et imprimés publicitaires) puis les répartissent vers différents points de distribution.

Elles sont l’illustration d’un enjeu majeur : adapter le réseau industriel et logistique à l’évolution du marché du colis et au fort développement du e-commerce.

La plateforme multiflux traite 2 000 colis par jour. A l’horizon 2026, nous prévoyons une montée en charge progressive à 12 000 colis en distribution et en dispersion.

Yann Leroux, Directeur de la Plateforme multiflux

Yann Leroux

Directeur de la Plateforme multiflux

Une situation stratégique

"Le choix de La Poste d’implanter cette nouvelle plateforme de tri dans notre agglomération est une vraie satisfaction" se réjouit Stéphanie Auger, vice-présidente de la communauté d'agglomération Evreux Portes de Normandie, en charge de l'attractivité économique. "C’est la démonstration qu’Evreux Portes de Normandie est un point névralgique régional". 

Le choix de La Poste d’implanter cette nouvelle plateforme de tri dans notre agglomération est une vraie satisfaction. C’est la démonstration qu’Evreux Portes de Normandie est un point névralgique régional.

Stéphanie Auger, Vice-présidente de la communauté d'agglomération Evreux Portes de Normandie

Stéphanie Auger

Vice-présidente de la communauté d'agglomération Evreux Portes de Normandie, en charge de l'attractivité économique

Le bassin ébroïcien regroupe près de 6 000 entreprises pour un total de 50 000 emplois et tire profit d’une situation sur un axe de communication stratégique entre Paris et Rouen. "Notre territoire est vecteur de création et de développement d’activité économique, poursuit Stéphanie Auger. Par le biais de l’Office de l’Entreprise et de l’Emploi (O2E), nous disposons d’une porte d’entrée pour accueillir et orienter les entreprises nouvelles vers des dispositifs émanant des différentes chambres consulaires du territoire. "

Un transport uniquement en vrac en 2026

Implantée à la périphérie sud d’Evreux, dans un bâtiment flambant neuf de 4 000 m², cette nouvelle plateforme est dotée d’équipements modernes et fonctionnels. A commencer par l’encamionneuse. Cette machine de tri assure la réception des colis arrivant en vrac de la plateforme Colissimo de Val-de-Reuil et permet d’exploiter la totalité de la surface des semi-remorques.

L’encamionneuse dispose d’un tapis roulant qui s’allonge progressivement jusque dans le camion

L’encamionneuse dispose d’un tapis roulant qui s’allonge progressivement jusque dans le camion pour vider le chargement en vrac

"De ce fait, nous n’avons plus qu’une seule livraison de colis contre deux précédemment, éclaire Yann Leroux. Actuellement, nous traitons encore des colis qui arrivent dans des conteneurs mais, à horizon 2026, le transport uniquement en vrac permettra de diminuer les liaisons routières et l’impact carbone".

Un nouvel espace d’accueil "coté pro" a également été aménagé avec, à disposition des clients, des produits en libre-service et une pièce spécialement dédiée pour le passage du code de la route.

Développer de nouveaux services

L’apport de nouveaux matériels et l’adaptation de l’organisation qui en découle améliorent les conditions de travail du personnel. "Depuis l’ouverture de la PPDC, nous avons réduit de moitié le nombre de manipulation des colis, limitant ainsi la pénibilité au travail", poursuit Yann Leroux. 

La plateforme s’active aussi au réemploi des agents en restriction d’aptitude pour les réorienter vers de nouvelles activités. "Nous souhaitons que la plateforme multiflux accompagne le développement de nouveaux services, conclut Yann Leroux. Demain, nous irons sur des services de proximité, comme la livraison de repas, en nous appuyant sur le professionnalisme reconnu de nos facteurs". Après Guichainville et Argentan en 2018, une troisième plateforme multiflux verra le jour en 2023 à Colombelles, près de Caen. 

A horizon 2026, le transport en vrac permettra de diminuer les liaisons routières et l’impact carbone.

  • 5

    Millions d'euros

    ont été investis dans les travaux de la plateforme multiflux de Guichainville

  • 125

    Agents

    sont mobilisés

  • 31

    Communes

    sont desservies grâce à la plateforme multiflux de Guichainville