Publié le 27 juillet 2021

Répondre à la problématique de recyclage des masques jetables

Ecologie
Occitanie

Le Conseil Départemental de Tarn-et-Garonne s’est engagé dans une démarche de recyclage 100 % français des masques jetables utilisés par ses 350 collaborateurs, conforme au protocole sanitaire, en choisissant Recygo, filiale du Groupe La Poste. 16 containers ont été installés au mois de mai 2021. La collectivité envisage une seconde commande de 16 containers, pour la collecte d’ici la fin de l’année.

Pour répondre au besoin du Conseil Départemental, La Poste a proposé la solution Recygo afin de collecter, trier, sécuriser et recycler les masques jetables. Le port du masque pose en effet de sérieux défis environnementaux. Composés de matière plastique (polypropylène) et de métal, les masques jetables ont toujours été recyclables. Une mission parlementaire a estimé que depuis le début de la crise, entre 40 et 100 000 tonnes de masques ont été privés de cette possibilité.

Dès le début de la crise sanitaire, la question de la collecte des masques usagés s’est posée. Nous avons tout de suite mis en place des poubelles spécifiques pour collecter les masques usagés. Mais avons eu du mal à trouver un prestataire pour la collecte et le recyclage de ces masques, faute de trouver une entreprise en capacité de gérer les aspects administratifs de la commande publique. Lorsque La Poste nous a présenté Recygo Versoo nous avons aussitôt signé un contrat.

Anne Tixier

Directrice des Moyens Généraux du Conseil Départemental de Tarn-et-Garonne

Début mai 2021, Recygo a mis à disposition du conseil départemental des conteneurs en carton recyclé pouvant contenir jusqu’à 350 masques par boite. Le conseil départemental a fait le choix de prendre 2 packs de 8, l’équivalent de 16 box, à répartir au sein des services administratifs.

Ils sont positionnés à des endroits stratégiques afin que les personnes, au moment de renouveler leurs masques dans la journée puissent savoir où les jeter. Lorsque le conseil départemental estime le moment venu de collecter les conteneurs, il en prévient Recygo. Son partenaire, l’entreprise Versoo, prend le relais et effectue la collecte et le recyclage. Après une période d’isolation pour éviter tout risque de contamination, les masques sont triés et broyés, avec tri magnétique pour les barrettes métalliques, afin d’en extraire des granulés de plastique.

Les matières premières recyclées sont ensuite réintroduites dans la fabrication de pièces en polypropylène, comme des cagettes ou encore des pots pour l’horticulture. Les barrettes métalliques vont dans le flux de recyclage dédié des métaux.

Une opération traçable

Les services Recygo sont associés à un portail client, sur lequel on retrouve des informations très essentielles : le reporting des déchets et leur traçabilité mais aussi un volet communication avec des fiches imprimables, des affiches que l’on peut placer au sein de l’établissement, afin que les collaborateurs puissent avoir connaissance de la démarche et qu’ils soient invités à y participer. Le masque restant potentiellement un produit éphémère dans le temps, le service de recyclage n’est pas proposé sous forme d’abonnement mais de façon ponctuelle.

6 200 containers Recygo Versoo ont été livrés auprès de magasins, mairies, bureaux… partout en France et plus de 3 millions de masques seront recyclés.