Publié le 27 février 2022

Lettre recommandée électronique : 100% numérique, agile et innovant

Courrier et colis
Grand Est

Bienvenue dans les coulisses de la lettre recommandée électronique. Au sein du site de production d’AR24, place de Haguenau à Strasbourg, une trentaine d’employés s’occupent de la partie technique de l’offre, du service client et de la vérification des identités des destinataires. Les équipes commerciales et marketing, une douzaine d’employés, sont, quant à elles, basées à Paris.

Depuis juillet 2020, Docaposte, la filiale numérique du groupe La Poste, a racheté la start-up AR24. Fondée en 2015, AR24 a été le premier acteur du marché à proposer une solution de lettre recommandée électronique (LRE) conforme au règlement européen eIDAS et qualifiée par l’agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) dès 2018. Cela signifie que les LRE émises par AR24 ont la même valeur juridique qu’un recommandé papier.

En quelques années, la solution de la startup s’est imposée comme une référence sur le marché avec des clients comme des professions réglementées, notamment les notaires qui l’utilisent depuis le début, les avocats mais aussi le secteur de l’immobilier, de l’industrie, des services financiers. "Le choix de La Poste a été d'anticiper l'évolution des usages et d’accélérer en terme d’innovation en intégrant une start-up leader dans son domaine" explique Camille Petot, directrice générale adjointe d’AR24.

"Pour les collectivités, cette solution peut être utilisée, par exemple, pour l’envoi des notifications d’urbanisme ou la réception des déclarations d’intention d’aliéner (DIA) envoyées par les notaires." Plusieurs communes ont d’ailleurs choisi de passer par la lettre recommandée électronique, comme les mairies de Versailles, Narbonne, Lyon, Marseille ou encore Clamart.

Aujourd’hui, il s’agit de la seule solution permettant la vérification d'identité du destinataire à distance par vidéo ce qui rend l’offre accessible à un grand nombre de personnes. Il est aussi possible de procéder à l’identification par le biais de l’Identité Numérique de La Poste. Avec plus de 3 millions de LRE envoyées par La Poste en 2021, la révolution de la lettre recommandée est en route.

La spécificité de l’envoi 100% dématérialisé, c’est que l’identité de l’expéditeur est aussi vérifiée, ce qui sécurise encore plus les échanges. Il y a un fort aspect réglementaire sur ce marché.

Camille Petot

Directrice générale adjointe d’AR24

La parole est au client

3 questions à Nicolas Petitpoisson

Agence immobilière indépendante et familiale Strasbourgeoise fondée il y a plus de 40 ans, ASI comporte aujourd’hui plus de 50 collaborateurs spécialisés dans la vente, la location, la gestion locative et la gestion de copropriétés. Une activité représentant plus de 18 000 logements dans un portefeuille uniquement situé sur l’Eurométropole et plus de 1 000 transactions par an. Afin de mener à bien son activité, l'agence Strasbourg Immobilière (ASI) envoie entre 7000 et 8000 lettres recommandées électroniques par an. Nicolas Petitpoisson, directeur de l'agence, nous explique pourquoi l'agence a adopté ce service postal dématérialisé.

Nicolas PetitpoissonDirecteur chez Agence Strasbourg Immobilière
1

Comment avez-vous connu la solution lettre recommandée électronique ? 

1

Nicolas Petitpoisson : Nous avons fait le choix depuis un certain nombre d’année de faire le maximum pour rester à la pointe des services proposés à nos clients. En matière de copropriété, la législation a changé permettant l’envoi de convocations et de procès-verbaux d’assemblée générale par voie électronique et nous avons immédiatement cherché une solution technique permettant de proposer cette possibilité à nos clients.

2

Pour quel type d’envoi faites-vous appel à la lettre recommandée électronique ?

2

Nicolas Petitpoisson : Nous avons souhaité axer cette pratique dans un premier temps sur les convocations et les procès-verbaux d’assemblée générale car cela représente un temps considérable pour nos équipes d’imprimer, de trier, de mettre sous pli et ce temps manque dans le quotidien pour faire des tâches à plus grande valeur ajoutée. Nous sommes en train d’étendre cette solution aux autres services. Cela représente environ 7 à 8000 envois par an et nous espérons atteindre plus de 10 000 envois dans un avenir très proche. 

3

En quoi cela vous facilite le quotidien ?

3

Nicolas Petitpoisson : C’est un gain de temps considérable pour nos collaborateurs. Notre métier a beaucoup évolué ces dernières années et nous sommes sans cesse jugé sur la réactivité. Nos collaborateurs ont donc plus de temps pour traiter d’autres sujets importants en ayant cette solution pour se décharger des tâches chronophages de mise sous pli ou d’affranchissement. Cela nous permet également de réduire le nombre de locaux et de machines consacrés à ces tâches. Il y a bien entendu également une dimension économique.