Publié le 17 mars 2022

La Poste, via Mes médicaments chez moi, participe au développement des usages numériques en santé

Nouveaux services
Innovation
National

La Poste participe au développement et la valorisation les usages du numérique en santé dans le cadre de la plateforme sécurisée par la puissance publique : Mon espace santé. Depuis Février 2021, La Poste via sa plateforme Mes médicaments chez moi participe à la co-construction du catalogue de service.

La Poste, via Mes médicaments chez moi, participe au développement des usages numériques en santé

Ce travail collectif avec les 30 acteurs sélectionnés par le GIE Sesam-Vital a permis de définir les modalités techniques et les cas d’usages pour contribuer à la définition du processus de référencement, qui s’ouvre le 31 Mars.

A Paris Santé Campus, ce 18 Mars et en avance de phase, La Poste, Abbot, Elsan, Doctolib, les Hospices Civiles de Lyon et Withings ont présenté les démo des futurs usages et avantages liés aux partages de données entre chaque appli et Mon Espace santé. Une opportunité de simplifier et fluidifier le parcours de santé de chaque citoyen et une occasion pour La Poste de rendre visible le futur référencement de Mes médicaments chez moi dans ce catalogue de service.

Mon espace santé, construit avec et pour les citoyens dans un cadre sécurisé

Lancé en Janvier 2022, Mon espace santé permet de stocker et partager les documents et données de santé en toute sécurité pour être mieux soigné. Il a été construit avec et pour les citoyens qui restent maîtres de leur données de santé et libres de les partager, ou non, avec tel ou tel professionnel de santé. Il s’appuie également sur l’ensemble des acteurs de la santé qui sont co-responsables de sa réussite : 

  • les pouvoirs publics qui consacrent des moyens importants (Feuille de route, Ségur du Numérique en Santé, …) et mettent en œuvre les garanties éthiques, de sécurité et d’interopérabilité pour fluidifier la circulation des données de santé ;

  • les industriels, éditeurs et start-up qui mettent leurs logiciels en conformité avec la doctrine technique du numérique en santé et proposent des services innovants dans le catalogue des applications référencées de Mon espace santé ;

  • les professionnels de santé et les établissements de santé qui poussent les données de leur patient dans Mon espace santé et utilisent sa messagerie pour sécuriser leurs échanges avec les patients.

Notre réussite sera nécessairement collective. Nous devrons tous nous mobiliser : professionnels et établissements de santé, éditeurs de logiciel, acteurs publics locaux ou nationaux, pour que les données de santé servent à mieux soigner. La crise Covid-19, nous l’a appris, c’est tout un écosystème qui doit se fédérer autour des mêmes objectifs pour que les résultats soient à la hauteur des enjeux. La e-santé avance en France, et va continuer d’accélérer, grâce à la mobilisation de toutes et de tous pour « Réussir Ensemble Mon espace santé. »

Olivier Véran

Olivier Véran

Ministre des Solidarités et de la Santé

« il est important d’avoir un cadre éthique et sécurisé, construit par la puissance publique pour fédérer les acteurs de la e santé autour de contraintes fortes et garantes de la confiance des citoyens, comme des professionnels de santé, pour en développer les usages »

Delphine Mallet

Delphine Mallet

présidente de La Poste Santé.

Des services et des échanges de données pour faciliter le parcours santé de chaque usager

Depuis Février 2021, La Poste via Mes médicaments chez moi est l’un des 30 acteurs sélectionné pour construire le catalogue de service lié à Mon espace santé. « Les services proposés représentent les cas d’usages représentatifs du terrain, apportant de la valeur ajoutée à l’usager pour le suivi de sa santé », annonçait le GIE Sesam-Vital au moment de la sélection. Aussi, depuis plus d’un an, ces 30 acteurs (1) travaillent les modalités d’échanges entre les applications utilisées par les usagers et Mon espace santé. Ce travail collectif de co-construction du catalogue de services a permis de définir les modalités techniques et les cas d’usages pour contribuer à la définition du processus de référencement

mes médicaments chez moi

Le référencement dans le catalogue de service (aussi appelé « store »)  a pour objectif d’apporter de la confiance et de la lisibilité aux usagers, aux professionnels de santé et aux offreurs de services. Les grands principes du référencement ont été définis avec des services à destination des usagers / patients, dans le domaine de la santé, du bien-être et de l’autonomie.

Bien entendu des critères de sécurité et d’éthique sont exigés : conformité RGPD, respect de la doctrine technique du numérique en santé, conformité aux référentiels d’éthique, de sécurité et d’interopérabilité, … avec toujours l’objectif de rendre le citoyen acteur de sa santé.

Mes médicaments chez moi prochainement dans le catalogue de service de Mon espace santé

Le 18 Mars 2022, La Poste a présenté aux journalistes et aux acteurs de la e santé, la démo de Mes médicaments chez moi lié à Mon espace santé pour montrer les usages possibles grâce à l’échange de données. Il est alors possible notamment grâce au partage de l’ordonnance de se faire livrer ses médicaments de manière sécurisée par son pharmacien de proximité et de bénéficier de ses conseils et recommandations comme au comptoir. Le tout en quelques clics. Très pratique après une téléconsultation, en sortie d’hospitalisation ou lorsque l’on ne peut s’absenter de son domicile.

La synchronisation de Mes médicaments chez moi avec Mon espace santé et de fait avec toutes les données déposées par les autres acteurs qui seront référencés permettra de visualiser la date de son renouvellement de traitement ou ses rdv médicaux, y compris ceux pris avec son pharmacien dans le cadre de la vaccination élargie en officine.

La Poste et sa plateforme Mes médicaments chez moi, développée, sécurisée et hébergée en France, participe activement à une santé numérique de confiance et interopérable pour fluidifier les parcours de santé des français.

(1)Les 30 acteurs sélectionnés en Février 2021, qui co construisent depuis les modalités techniques et les usages pour définir le processus de référencement avec le GIE Sesam-Vital sont : Abbott, ActivHandi, AP-HP, Betterise Technologies, Biogen MA Inc, Calmedica, CCMSA, Cegedim Logiciels Médicaux, CompuGroup Medical France, Dedalus France, Doctolib, Elsan, Eyeneed, FeelVeryBien, GIP MiPih, Happyneuron, Hospices Civils de Lyon, La Poste avec Mes médicaments chez moi, LifeScan France, Maincare Solutions, Medicus AI France, NEHS Digital, Nouveal e-santé (filiale de La Poste Santé), Qare, Softway Medical, Syadem, Synapse Medicine, Vidal France, VYV3 IT et Withings.