Publié le 18 octobre 2022

La Poste se rapproche des milieux associatifs pour réemployer son matériel informatique

Parce que le meilleur déchet est encore celui qu’on ne crée pas, le groupe La Poste teste actuellement le réemploi de ses matériels informatiques plutôt que leur recyclage, afin de leur donner une seconde vie en externe. Cet été, près de 100 ordinateurs reconditionnés ont ainsi été remis à des associations ligériennes œuvrant en faveur de l’inclusion numérique.

Le groupe La Poste poursuit le développement de sa politique de ré-emploie de matériel informatique. Cette évolution, qui fait écho à celle de nombreux autres organismes et collectivités, s’appuie sur la stratégie du groupe en matière de transition énergétique et d’inclusion numérique, à l’échelle régionale comme nationale.

La Poste se rapproche des milieux associatifs pour réemployer son matériel informatique.

"A Nantes, nous avons un rôle d’exemplarité particulier à jouer vis-à-vis des autres établissements et territoires, décrypte Cyril Fillet, porteur du projet pour le groupe La Poste en région Pays de la Loire. L’agglomération héberge en effet le premier bassin d’emploi d’informaticiens de l’entreprise au niveau national, avec quelque 700 postiers". Après effacement des données, les ordinateurs sont offerts à des associations locales pour qu’elles les distribuent à une population dans le besoin.

Dans le détail, 10 ordinateurs ont été remis à FACE 85 et seront confiés à des familles en difficulté, pour favoriser leur inclusion numérique et éviter le décrochage scolaire des enfants. 12 ordinateurs ont été remis à GLEAM 53 et 30 à l’association De la graine à l’humus 49 qui redistribuera ce matériel via des Espaces de Vie Sociale et des Centres Sociaux. Enfin, Le Coup de Main Numérique, association présidée par Laurent Guilhaudin, a bénéficié de 15 ordinateurs fixes, 20 portables et 15 écrans.

"Grâce aux précieux dons de La Poste, nous distribuerons prochainement des ordinateurs portables à des personnes qui ne disposent pas toujours du budget pour en acheter un neuf, ou même reconditionné" explique Laurent Guilhaudin. "Les équipements sont remis moyennant soit un tarif dit « solidaire », soit même, si la personne n’en a pas les moyens, sous forme de troc de produits, compétences ou services. Grâce à ce partenariat, nous pouvons espérer, à terme, convaincre plus facilement d’autres partenaires de nous rejoindre, et les décideurs d’encourager activement notre démarche à passer du stade expérimental à celui à plus grande échelle".

22 400 équipements technologiques du groupe La Poste ont bénéficié d’une seconde vie en externe en 2020 : soit quelque 18 000 téléphones portables et 4 400 ordinateurs.