Publié le 13 novembre 2022

La Poste Immobilier au cœur de la transformation de Mérignac

L’immeuble postal de Mérignac-centre (33), qui accueille depuis 1982 des activités postales, va connaître une mutation profonde. Transformé par La Poste Immobilier, filiale du groupe, le lieu accueillera en 2026 un large éventail d’activités s’intégrant pleinement dans le paysage urbain en mutation. Un projet mené en concertation avec la ville de Mérignac.

L’immeuble postal de Mérignac-centre (33) va connaître une mutation et accueillera dès 2026 un large éventail d’activités.

Ce projet en plusieurs phases débutera par la construction d’un immeuble dans lequel seront repositionnées les activités postales traditionnelles. Un espace de coworking et un micro-hub de logistique urbaine y seront également installés. L’immeuble actuel laissera ensuite sa place à un programme de logements et de commerces. La commune de Mérignac aménagera sur une partie du foncier une forêt urbaine de 1 500 m².

Un projet mené en concertation

La transformation du site postal de Mérignac, conduit en concertation entre la Ville et La Poste Immobilier, est pour Alain Anziani, maire de Mérignac, "une formidable opportunité pour poursuivre la transformation du centre-ville débutée il y a plus de 15 ans et permettra de renforcer l’attractivité du secteur".

Marc Enjalbert, directeur de projet à La Poste Immobilier complète : "Le facteur principal de réussite de ce projet est sans aucun doute la concertation permanente menée avec la Ville, où chacun avait le souci de répondre aux attentes mises en commun dans le protocole d’accord entre La Poste Immobilier et Mérignac". Une approche partagée qui a conduit les deux acteurs à travailler ensemble, depuis la toute première réflexion d’implantation de la forêt urbaine jusqu’au choix du projet lauréat, du cabinet d’architecte Hame.

Cette opération sur le site de La Poste est la pierre angulaire d’une volonté politique forte de renforcer et de dynamiser notre centre-ville.

Alain Anziani, maire de Mérignac

Alain Anziani

Maire de Mérignac

Une transformation qui accompagne la mutation de la ville

La métamorphose du centre-ville de Mérignac et sa densification ont débuté il y a quelques années. Pour désormais renforcer la dynamique et l’attractivité du centre-ville, la création de commerces à loyers raisonnables est un point central du projet. "Mérignac et l’ensemble de la métropole bordelaise forment un territoire très attractif où les loyers commerciaux ont connu une forte inflation ces dernières années" complète Alain Anziani. "Le partenariat avec le bailleur social inCité nous a permis de sécuriser la commercialisation des espaces et de garantir des loyers modérés avec un seul et même propriétaire".

Notre projet s’inscrit pleinement dans cette dynamique, il sera en quelque sorte le point final de cette mutation. Il porte à ce titre une responsabilité spécifique et a fait l’objet de toutes les attentions, tant au niveau de son plan urbain, de son architecture, de sa programmation et plus spécifiquement de son besoin d’espaces verts et de diversification des commerces.

Marc Enjalbert, directeur de projet à La Poste Immobilier

Marc Enjalbert

Directeur de projet à La Poste Immobilier

L’opération permettra la création de plus de 700 m2 de commerces dont les loyers concourront à accueillir des activités peinant parfois à s’inscrire en cœur de ville en raison des montants élevés des loyers (librairie, fleuriste, etc.).

L’immeuble postal de Mérignac-centre (33) va connaître une mutation et accueillera dès 2026 un large éventail d’activités.

Le site accueillera également 110 logements, dont 28 logements sociaux, dans un quartier où l’apport démographique est une des conditions nécessaires pour réussir le pari de l’attractivité.

Le nouvel immeuble postal, plus grand et adapté aux nouvelles activités du groupe, hébergera un bureau de poste entièrement neuf, un îlot facteurs, un espace de coworking et un micro-hub de logistique urbaine.

Grâce au stationnement en sous-sol et à la forêt urbaine, le projet permettra la végétalisation en pleine terre de la moitié de la parcelle actuelle. Il répond ainsi au besoin de déminéralisation de l’hyper centre et de poursuivre la transformation écologique de la ville face aux enjeux du changement climatique.

  • 8 390

    composent la parcelle de plein en centre-ville, dont 1 500 m² de forêt urbaine à aménager par la ville

  • 110

    logements

    dont 28 logements sociaux créés

  • 10 000

    de surface immobilière développée