Publié le 25 octobre 2022

La Poste et Pôle emploi signent une convention de partenariat pour un emploi responsable et inclusif

Le 14 octobre 2022, Pôle emploi Centre-Val de Loire et le groupe La Poste ont signé une convention de partenariat. L’objectif : favoriser l’accès des jeunes à l’emploi, à l’apprentissage et aux offres de recrutement.

Entreprise engagée en matière de responsabilité sociale, La Poste conforte cet axe stratégique grâce à un partenariat innovant avec Pôle emploi. Le groupe réaffirme ainsi son investissement en faveur de l’emploi, de l’inclusion sociale et numérique.

Le 14 octobre 2022, Pôle emploi Centre-Val de Loire et le groupe La Poste ont signé une convention de partenariat.

Le 14 octobre 2022, Pôle emploi Centre-Val de Loire et le groupe La Poste ont signé une convention de partenariat.

Avec 8 000 collaborateurs en Centre-Val de Loire et 148 recrutements externes réalisés à fin septembre 2022, les besoins en recrutement sont importants et intègrent cette exigence en amont. Pour se donner les moyens de ses ambitions, le groupe s’est engagé aux côtés de Pôle emploi Centre-Val de Loire. Animés par une volonté commune de participer au développement économique de la région, les deux entités se sont rapprochées pour développer et amplifier leur coopération en faveur de l’emploi ainsi que de l’inclusion sociale et numérique.

Béatrice Tourette, déléguée régionale du groupe La Poste en Centre-Val de Loire, et Virginie Coppens Ménager, directrice régionale Pôle emploi Centre-Val de Loire, ont ainsi signé une convention de partenariat dans la continuité des partenariats nationaux et locaux. L’objectif : favoriser l’accès des jeunes à l’emploi, à l’apprentissage et aux offres de recrutement.  

Des axes innovants de coopération

Concrètement, cette convention s’articule autour de plusieurs axes de collaboration. Premièrement, favoriser l’inclusion sociale sur les cibles prioritaires de Pôle emploi (jeunes, demandeurs d’emploi de longue durée, personnes en situation de handicap). Ensuite, contribuer à l’insertion professionnelle des jeunes, notamment par l’alternance et l’accueil de stagiaires au sein de La Poste.

Enfin, en matière d’inclusion numérique, les signataires mènent une réflexion permettant de relier les actions et moyens développés par le groupe (conseillers et étapes numériques, ilots numériques, France Services) avec le rôle d’accompagnement de Pôle emploi (orientation du public, médiation des services civiques).

L’ambition de ce type de convention est de pouvoir répondre à la fois aux besoins de recrutement de La Poste et de pouvoir davantage personnaliser le type de réponse que Pôle emploi va apporter grâce à une meilleure connaissance des attentes du groupe.

Véronique Bonraisin

Directrice de la stratégie et des relations extérieures de Pôle emploi en Centre-Val de Loire

Avec son plan stratégique "La Poste 2030, engagée pour vous", La Poste ambitionne de devenir la 1ère plateforme européenne du lien et des échanges, humaine et digitale, verte et citoyenne, au service de ses clients dans leurs projets et de la société tout entière dans ses transformations. Le groupe a notamment pour priorité stratégique d’être une entreprise à mission dont l’activité crée un impact positif pour la société à travers sa responsabilité citoyenne, sociale et sociétale.

4 questions à...

Véronique BonraisinDirectrice de la stratégie et des relations extérieures de Pôle emploi en Centre-Val de Loire
1

Quelle est l’ambition de cette convention de partenariat ?

1

Véronique Bonraisin : L’ambition de ce type de convention, c’est de pouvoir à la fois répondre aux besoins de recrutement de La Poste et de pouvoir davantage personnaliser le type de réponse que Pôle emploi va apporter grâce à une meilleure connaissance des attentes du groupe. Ce partenariat permet également de se rencontrer autour de problématiques communes que nous n’avions pas identifiées au départ. Par exemple, l’inclusion des publics et notamment les publics jeunes est apparue comme une de nos priorités communes. Ce rapprochement va donc offrir des possibilités insoupçonnées jusque-là à ces publics que l’on accompagne particulièrement

2

Qu’est-ce que cela va apporter à ces structures ?

2

Véronique Bonraisin : En premier lieu, un enrichissement car cela va nous permettre de mieux nous connaitre. Mais au-delà de tous nos sujets communs – l’inclusion numérique par exemple – c’est l’exercice de nos missions de service public qui va y gagner. Investie chacune de cette mission, nous partageons la volonté de répondre au mieux au besoin de la population en plaçant nos usagers respectifs au cœur de nos préoccupations.

3

Cette convention de partenariat est-elle un dispositif innovant ?

3

Véronique Bonraisin : Oui, nous pouvons vraiment parler d’un dispositif innovant. D’abord, parce qu’il n’y a pas de convention à l’échelle nationale. Cette convention en région est une première. Nos maisons mères respectives réfléchissent à un partenariat plus opérationnel entre nos deux institutions. J’espère que dans la mise en place de notre feuille de route 2023, nous aurons une capacité à être créatif. L’idée est de personnaliser les réponses que l’on va vous apporter et ce avec des réponses qui pourraient être très différentes sur le territoire d’un endroit à un autre.

4

Concrètement, comment est-ce que cela va s’articuler ?

4

Véronique Bonraisin : Nous avons souhaité qu’au-delà d’une convention "politique", nous puissions décliner opérationnellement toutes les décisions prises. Nous avons donc constitué un comité de suivi avec des collaborateurs des deux entreprises, collaborateurs orientés emploi et insertion. Nous allons également nous rencontrer dès le 21 novembre pour écrire cette feuille de route 2023 et, derrière, la décliner dans nos territoires et la suivre au fil du temps.