Publié le 8 novembre 2021

Dijon : Une rencontre sportive aux couleurs des Journées de l'arbitrage

Partenariat
Bourgogne-Franche-Comté

Les Journées de l’arbitrage La Poste, ayant eu lieu du 20 au 31 octobre 2021, fêtaient cette année leur vingtième anniversaire. Elles représentent une opportunité unique de mettre à l’honneur les arbitres et de mobiliser tous les acteurs du sport autour de la valorisation de leur fonction. Pour l'occasion, nous avons rencontré une jeune arbitre participant à l'opération.

Revêtus de la tenue "Tous arbitres", des filles et garçons, âgés de 12 à 15 ans ont accompagné les joueuses sur le terrain lors de la rencontre de football qui opposait les équipes féminines du DFCO au PSG.

Organisé le 31 octobre dernier au stade Gaston Gérard de Dijon, le match était arbitré par Lara Simoès, 21 ans. Chargée du coup d’envoi, cette footballeuse a pris le chemin de l'arbitrage grâce à son frère, lui-même arbitre. Lara a suivi une formation à Autun, dispensée par un certain Clément Turpin, arbitre international de football.

Engagé pour tous, tous les jours et sur tous les terrains, l’arbitre est au service de l’intérêt général. Il exerce son activité partout où le sport et les sportifs appellent sa présence. Il est le garant d’une pratique intègre, un créateur de lien social et un intermédiaire de confiance. La thématique 2021 de cet évènement était "La proximité". Dans un contexte où l’isolement social s’accentue, la proximité correspond à un besoin vital de contact humain et de lien social. Une tendance de fond qui se retrouve naturellement dans le sport.

L'arbitre est une personne qui n’est pas là que pour distribuer des cartons. Son rôle est de communiquer avec les joueurs et d'encadrer au maximum un match afin que tout se passe bien. Au début, j’avais très peu confiance en moi. Mais j’ai su m’imposer, montrer que j’étais là, avec ma force et mon caractère.

Lara Simoès

Arbitre

La rencontre DFCO/PSG aura également permis de mettre à l'honneur des enfants et jeunes adolescents sur la pelouse. "Ça fait du bien de retrouver du monde car avec la Covid, il n'y avait plus de public au match. C'était impressionnant de marcher sur la pelouse, on se sent tout petit" partagent Maélys, Salomé et Thaïs. "C'était bien de voir d’aussi près les joueuses du PSG qui jouent en équipe de France". La Poste a renouvelé jusqu’en 2022 ses engagements auprès des 58 000 arbitres de foot, de rugby, de handball et de basket.

Un partenariat permettant à La Poste de faire rayonner ses valeurs et ainsi les transmettre aux jeunes générations.