Publié le 15 février 2023

Présence postale : une co-construction basée sur le dialogue, la responsabilité et la confiance

Président de la commission départementale de présence postale territoriale (CDPPT) du Gard, Philippe Ribot est amené à participer aux réunions des présidents de CDPPT menées au siège du groupe La Poste. Ces instances sont l’occasion de prolonger le dialogue territorial et de faire le bilan de l’évolution de la présence postale dans le Gard.

Au niveau départemental,les commissions départementales de présence postale territoriale (CDPPT) participent à la construction du contrat de présence postale et à sa mise en œuvre. Instances privilégiées de dialogue entre Le groupe La Poste et les élus, les CDPPT font émerger les besoins des populations, donnent leur avis sur les projets de La Poste (modernisation du réseau, évolution des points de contact, etc.) et traitent les priorités départementales d’attribution du fonds de péréquation.

Président de la CDPPT du Gard, Philippe Ribot a participé, en octobre 2022, à la réunion des présidents de CDPPT au siège du groupe La Poste, à l’invitation du président-directeur général du groupe La Poste, Philippe Wahl.

Cette instance a permis de faire un retour sur le contrat de présence postale territoriale venant de s’achever. Philippe Ribot et ses collègues y ont fait le bilan du contrat triennal 2020-2022 tout en rappelant leurs attentes vis-à-vis de La Poste pour le nouveau contrat 2023-2025.

Les maires sont très attachés à la présence de La Poste sur leurs territoires. Ces rencontres sont le prolongement du dialogue territorial. Elles nous permettent de comprendre les évolutions et les transformations profondes de La Poste.

Philippe Ribot, président de la CDPPT du Gard

Philippe Ribot

Président de la CDPPT du Gard

La présence postale dans le Gard

Le taux d’accessibilité à un point de contact La Poste est de 97,9 %. Sur les 209 points de contact, 131 sont éligibles au fonds de péréquation : les financements dont les départements disposent chaque année pour assurer, notamment, le fonctionnement des points de contact existants, leur conversion ou encore la formation des agents. Dans le département du Gard, le montant annuel du fonds de péréquation s’élève à 1 936 022 €.

4 partenariats au sein de bureaux de poste situés en quartier prioritaire de la ville ont été signés avec Pimms Médiation Nîmes.

Au-delà de la modernisation et de la transformation du réseau, la CDPPT du Gard accompagne les clientèles fragiles bureaux des quartiers prioritaires de la politique de la ville, pour permettre à ces publics en difficulté d’accéder plus facilement au service postal. 7 partenariats au sein de bureaux de poste situés en quartier prioritaire de la ville ont été signés, dont 4 avec Pimms Médiation Nîmes (Gambetta, Debussy/Pissevin, Valdegour, Capitelles, Mas de Mingue), 2 avec la Maison de l’Emploi (Alès Tamaris et Alès principal) et 1 avec la Maison des Services des Ecrivains Publics (Bagnols sur Cèze). 

Passer de 35 000 à 40 000 points de services d’ici 2025

Le contrat de présence postale territoriale est un contrat tripartite qui, depuis 2008, engage, pour trois ans, l’État, l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalités et le groupe La Poste. Socle du dialogue territorial, il fixe les règles qui permettent au groupe La Poste d’assurer sa mission d’aménagement et de développement du territoire, et d’adapter son réseau de points de contact pour répondre aux besoins des populations desservies. La Poste compte 17 000 points de contact, dont 7 000 bureaux de poste - contre 10 000 il y a dix ans-, 7 000 agences postales communales et 3 000 relais poste-commerçant.

En ajoutant les points-relais et consignes, elle compte 35 000 points de service, l'objectif étant de passer à 40 000 d'ici 2025. En 2022, l’Occitanie compte 1 989 points de contact physique inscrits au contrat de présence postale. Ces 914 bureaux de poste et 1075 partenaires publics ou privés (882 La Poste Agences Communales et 193 La Poste Relais) permettent aux clients d’accéder aux services essentiels bancaires et postaux sur l’ensemble de la région. 

En 2022, l’Occitanie compte 1 989 points de contact physique inscrits au contrat de présence postale.

A lire aussi