Publié le 23 janvier 2022

Belfort : Un timbre célèbre les 100 ans du Territoire

Culture
Bourgogne-Franche-Comté

Le 14 mars 2022, La Poste émettra un timbre à l’occasion des 100 ans du Territoire de Belfort. Un timbre symbolique créé par l'artiste Stéphane Humbert-Basset, dévoilé en avant-première à l’Hôtel du Département le 18 janvier dernier.

En 2022, le Territoire de Belfort sera l’unique département français à fêter ses 100 ans. Un anniversaire qui, depuis plus de 3 ans, fait l'objet d'un processus de création de timbre suite à la demande de l’association des philatélistes et des élus locaux.

Tiré à 705 000 exemplaires, ce timbre, d'une valeur faciale de 1,16 € Lettre verte, doit sa conception graphique à Stéphane Humbert-Basset, peintre et illustrateur pour la presse magazine et l’édition en France et à l’étranger.

Celui-ci revient sur les caractéristiques de sa fabrication : "Entre la citadelle, la falaise, le lion et l’hôtel du département, le timbre est entièrement minéral. Il était donc très important visuellement de le rendre chaleureux."

L'illustration évoque l’esprit des carnets de voyage qui colle bien aux timbres. Je voulais aussi garder l’énergie et la fierté qu’on retrouve dans les croquis préparatoires. Ces deux éléments résument bien le Lion de Bartholdi.

Stéphane Humbert-Basset

Peintre et illustrateur

Un timbre, une histoire

Quatre-vingt-dixième des 101 départements français, il doit son jeune âge au caractère résistant des Belfortains qui contribuèrent vaillamment au maintien de leur territoire dans le patrimoine français. Son histoire est bien tumultueuse, car de tout temps cette terre géographiquement stratégique fut l’objet de convoitises. En effet, porte de Bourgogne et d’Alsace, couloir naturel et voie de passage, son appartenance évolua au gré des évolutions politiques et des conflits. 

Mais Belfort a offert le fait le plus mémorable de son histoire lors de la guerre franco-prussienne de 1870. Alors que l’Alsace est investie par les troupes prussiennes, Belfort, partie intégrante du Haut-Rhin, se retrouve en première ligne. La citadelle défendue par le colonel Denfert-Rochereau résiste 103 jours aux assaillants, même après la défaite de la France. Le 10 mai 1871, le traité de Francfort met fin au conflit.

L’Alsace et une partie de la Lorraine sont cédées aux Allemands, mais en raison de leur héroïsme et de leur bravoure, Belfort et 105 communes sont les seules parties de l’Alsace à demeurer françaises, sous le nom d’arrondissement subsistant du Haut-Rhin. 

En 1918, La Grande Guerre prend fin. L’Alsace réintègre la France mais Belfort, qui avait évolué administrativement de façon bien différente, ne rejoint pas le Haut-Rhin. En janvier 1921, Edmond Miellet, député de la ville, défend alors la création d’un département de Belfort s’appuyant sur des arguments démographiques, économiques, administratifs, patriotiques mais aussi linguistiques. La proposition est adoptée par le Parlement en décembre 1921, il faudra toutefois attendre le 11 mars 1922 pour que le Territoire de Belfort naisse officiellement.

Une date symbolique

Diverses animations et festivités seront organisées par le Département tout au long de l’année 2022. Ces actions auront pour vocation de mettre un coup de projecteur majeur sur le Territoire de Belfort, l'édition de ce timbre spécial fait donc partie intégrante de cette grande fête du Centenaire. Le timbre sera vendu en avant-première le 11 mars à l’hôtel du Département de Belfort.

Florian Bouquet, président du département du Territoire de Belfort, salue le choix de cette date : "le lancement du timbre de La Poste le 11 mars, c’est précisément le jour anniversaire de la création du Territoire de Belfort il y a 100 ans." La vente du timbre se poursuivra au Fort de Meroux-Moval les samedi 12 et dimanche 13 mars. C’est ensuite à partir du lundi 14 mars qu’il sera disponible sur l'ensemble du territoire national.